novembre 2009
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 8 novembre 2009

41frisonroche.jpg

Cette année, les responsables du Festival International du Film Alpin des Diablerets, (FIFAD), en Suisse, m’ont demandé d’écrire un livre pour le quarantième anniversaire de la manifestation.
Il a dû être réalisé dans l’urgence. C’était l’un de mes collègues, le regretté Claude Vallon, qui avait eu l’idée de cet ouvrage et qui, en passionné et érudit de cinéma qu’il était, a commencé à y travailler.
Mais un soir d’hiver de 2008, en sortant d’une salle de cinéma, Claude s’est affaissé et ne s’est pas relevé.
Reprendre son flambeau a été difficile. Claude avait une écriture qui n’était déchiffrable que par lui.
Aucune de ses notes n’a pu être réutilisée.

Je suis donc partie à la chasse aux archives et aux interviews. J’ai été aidée par tous ceux qui ont permis à ce festival d’exister.
J’ai eu relativement peu de temps pour travailler. Il a fallu  » faire avec ».
Mais l’angoisse et le stress ont été compensés par l’incroyable richesse des personnalités qui sont passées par la station des Diablerets pour participer à cette manifestation.
C’était fascinant pour moi de découvrir que l’acteur Michel Simon avait siégé parmi les membres du jury.
Emouvant de savoir que, plusieurs fois, Roger Frison-Roche est monté, lui aussi.
Pour le plaisir, j’ai relu, à la période où j’ai écrit, ceux de ses romans qui m’avaient le plus marquée. « Premier de Cordée », bien sûr, mais aussi ses formidables hommages au désert, parmi lequel le touchant « Rendez-vous d’Essendilène ».

Haroun Tazieff, qui me fascinait par le récit qu’il faisait de ses volcans, était lui aussi un fidèle, le mythique René Desmaison, Sylvain Saudan, skieur de l’impossible, l’acteur et réalisateur Bernard Giraudeau, les alpinistes de légende Anderl Heckmair, Riccardo Cassin, Nicole Niquille, Erhart Loretan, Jean Troillet, André Georges, le champion de freeride Cyril Neri et tant d’autres… Même Georges Lautner est lié à la station, lui que j’ai eu le bonheur d’interviewer pour les besoins de ce livre, et qui a été membre du jury, très ami avec les organisateurs de l’événement.

Pendant quarante ans, année après année, une bande de bénévoles auxquels rien ne faisait peur, a fait rayonner la station en y invitant les plus grands noms de la montagne.
Et cela continue… Le bébé a été remis entre les mains d’un directeur connu en Suisse, le journaliste de télévision Jean-Philippe Rapp, qui a apporté une dimension nouvelle au festival.

Une aventure humaine. Une belle aventure au service de la montagne et du cinéma.

Le livre est sorti au mois d’août, pour les 40 ans du FIFAD, donc.
Ma vie venait d’être brisée et je n’ai pas pu me rendre en Suisse pour sa parution.
Mais le jour où il a été présenté au public, c’est à Claude Vallon que j’ai pensé.

Martine Bernier

« Festival du Film des Diablerets, 40 ans de passion », M. Bernier

http://www.fifad.ch/