Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 3 janvier 2010

Je n’ai pas de sympathie particulière pour les présentateurs de télévision. Ils font leur travail de présentateurs, chacun en fonction de sa personnalité.
Mais il en est un qui, pour moi, sort du lot, n’a rien à  voir avec ses confrères: Frédéric Lopez. Cet homme présente, non, vit l’une des plus belles émissions actuelles, selon moi: Rencontres en Terre Inconnue.
Pour ceux qui ne connaitraient pas, le principe est simple. Grâce à  son équipe, il emmène une personnalité publique vers une destination que cette dernière ignore jusqu’à  ce qu’ils y arrivent. Il ou elle partage durant 7 ou 15 jours la vie quotidienne de gens à  l’autre bout du monde, dans des conditions aux antipodes de celles dans lesquelles ils vivent en temps normal. C’est une émission non seulement passionnante parce qu’elle permet de découvrir de manière originale des cultures et des contrées lointaines, mais aussi et surtout pour les émotions authentiques qui s’en dégagent.

France 2 a diffusé ce dimanche l’émission consacrée à  Gilbert Montagné, accueilli dans une famille du Zanskar, dans la chaîne himalayenne, à  l’extrême nord de l’Inde.
La relation qui s’est créée entre le chanteur et ses hôtes est magnifique. Et le courage dont il a fait preuve en accomplissant un trek sur des pentes vertigineuses, pour se rendre à 5000 mètres récupérer un troupeau de yacks, a été salué à l’unanimité et force l’admiration. Son hôtesse a d’ailleurs souligné que bien des personnes ne sont pas arrivées à  faire ce qu’il a fait, lui qui est non-voyant. Dans des conditions aussi extrêmes, difficile de tricher. La sensibilité du chanteur a rencontré un écho chaleureux auprès des membres de la famille qui l’ont reçu.

L’émission était très belle. L’image de ce petit garçon essuyant de la main les larmes de sa mère confiant son désarroi de devoir laisser partir ses enfants à  la ville afin qu’ils puissent étudier, ce qui ne lui permet de ne les revoir qu’une fois par an seulement, était notamment bouleversante.

Et Frédéric Lopez, dans tout cela, me direz-vous? Il était fidèle à  lui même: naturel. Pas une fausse note, il a le ton juste, très à  l’écoute des autres, posant les bonnes questions, essentielles, sans jamais trop en faire. Il écoute plus qu’il ne parle, met la main à  la pâte pour aider ses hôtes. Les liens qu’il crée avec les personnes qui les reçoivent et l’invité qu’il accompagne ont l’air réellement authentiques. Aux côtés de Gilbert Montagné dont il a pris soin avec un tact et une délicatesse émouvants, il a été particulièrement brillant dans sa simplicité. Son rôle n’est pas facile: il doit toujours garder en lui l’idée de la finalité de l’émission, sans pour autant se couper de l’émotion née des gens qui l’entourent, des paysages sublimes qu’il traverse. Et il réussit à  merveille. Les conversations qu’il a eues avec Gilbert Montagné étaient troublantes tant elles touchaient à  des sujets qui mettaient visiblement ce dernier au bord des larmes.
Le chagrin des uns et des autres lorsque vient le moment du départ n’est pas feint.
C’est pour moi la seule émission dont je vois arriver la fin à  regret, et que j’aimerais voir se prolonger par une longue interview de la personnalité invitée, après son retour.
Cela a d’ailleurs été fait dans une émission au cours de laquelle plusieurs d’entre elles ont été réunies.

Les moments magiques à  la télévision sont suffisamment rares pour être salués lorsqu’il y en a un…
J’adorerais rencontrer Frédéric Lopez, tiens. J’aurais bien des questions à  lui poser…

Martine Bernier

Une pensée, ce soir, pour Tibet, le dessinateur de Ric Hochet, qui nous a quittés la nuit dernière.