Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 15 mai 2010

Alors que ma journée d’hier était riche, très fréquentée et s’est prolongée tard, j’ai eu une surprise en fin de soirée, en retrouvant l’un de mes amis belge par le biais d’MSN.
Il est allé dans la journée au Parc Paradisio,devenu récemment Pairi Daizia, en Belgique.
Et qu’y a-t-il là-bas? Mmmmm?
Le Bec-en-sabot, cet oiseau africain qui me fascine depuis des années, le plus étrange et le plus discret des hôtes des marais.
Ce matin, il m’a raconté sa visite au parc.
Son récit était à peu près le suivant:

« Tu passes dans les volières et les oiseaux sont en liberté. C’est une drôle de situation, tu as l’impression que ce sont eux qui t’observent
Quelles que soient les espèces, on sent ces animaux bien dans leurs ailes.
Maintenant il commence à y avoir des petits parcs à thèmes où on remet l’animal dans son contexte mais toujours dans un immense espace de liberté.
D’ailleurs il n’y a jamais eu de plaintes à ce sujet que du contraire.
En te promenant tu peux les toucher car ils sont très malins pour la nourriture qu’il est défendu de leur donner. Mais les enfants ….
Alors ton oiseau…
Il se trouve au fond du parc près d’un bateau en au bord d’un étang immense.
Ses compagnons de jeux : hippo, giraphe, éléphant d’Asie.
Ils sont voisins et vivent ensemble dans les cales du bateau séparés par des murs.
L’enclos fait environ 15 x10 et est traversé par une petite rivière reconstruite et qui se jette dans le lac (il est en bordure du lac).
Des filets sont tendus autour et au-dessus (environ 5 hauteurs d’homme)
voilà pour la géographie.
La première chose qui intrigue c’est que tu ne le vois pas, il faut chercher
Quand tu le trouves tu crois voir une statue. Il ne bouge pas, reste immobile
Il est grand et t’impressionne par son bec plat et sa tête qui paraissent disproportionnés par rapport au corps.
Il dégage une force incroyable à te faire peur de le rencontrer à l’orée d’un bois le soir.
Il est énigmatique.
Tu as l’impression que c’est lui qui te visite et qu’il t’observe toi dans une autre grande cage
Seuls les yeux sont en mouvement.
Et que dire quand tu croises son regard.
Glacial.
Tu as l’impression qu’il se moque de toi mais aussi qu’il te capture. Un vieux sage quoi
Il t’hypnotise, ce mec à plumes!
Voilà »
Oui, voilà…
Pour compléter sa description, il m’a envoyé quelques photos dont une que je publie aujourd’hui.
Un immense merci à lui.
Très envie de faire un petit tour en Belgique, moi…

Martine Bernier

Ce soir, c’est la nuit des musées. Je rêverais d’être à Paris… Manque de chance, ma santé fait un nouveau caprice. Que j’oublie en regardant une interview de Woody Allen, toujours aussi délicieusement décalé…