août 2010
L M M J V S D
« Juil   Sep »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 26 août 2010

C’était une soirée de double présentation.
Je présentais Celui qui m’accompagne, et mon fils et sa compagne nous présentaient… Herby.
Herby est un Boston Terrier mâle.
Un bébé de trois mois arrivé depuis peu de temps dans sa nouvelle famille.
Très vite, Pomme, ma chienne bichon havanais, a compris qu’il s’agissait bien d’un digne représentant de la gent masculine.
Bien que, à son âge, Herby ne devrait pas avoir ce genre de pensées impures, il s’est empressé de faire des avances plus que précises à Pomme.
Sans doute plus pour la dominer que pour lui prouver sa flamme, d’ailleurs.
Ce comportement affolait Pomme qui a passé une bonne partie de la soirée perchée sur nos genoux.

Le nouveau venu sera un chien athlétique, musclé.
Il l’est déjà.
Et son attitude prête vraiment à rire.
Dès qu’il aperçoit l’un des deux chats de la maison, il fonce vers eux, déclenchant des réactions immédiates, tant de la part des félins que de leurs protecteurs.
En deux semaines, heureusement, Herby a déjà appris à répondre partiellement au rappel, rebroussant chemin à contre-coeur lorsqu’un « retour » énergique lui est adressé.
Plein d’énergie, il court, joue, s’applique à trouver des bêtises originales à accomplir…
Quand il a épuisé son répertoire, il s’effondre dans un coin et s’endort.
A partir de ce moment-là, il évolue dans un univers ouaté et le monde peut s’effondrer sans que cela le dérange le moins du monde.
Lorsqu’Herby dort, il ressemble à Maître Yoda, dans la Guerre des Etoiles.
Un vieux sage au visage plissé, apparemment concentré sur son activité.
Certains phénomènes physiques malodorants accompagnent sa profonde méditation transcendantale, ce qui a le don de provoquer des réactions de protestation à chacune de ses siestes.

Face à Herby, Pomme apparaît comme très féminine, boule de poils câline, malicieuse et douce.
Elle a en face d’elle un petit chien qui promet d’être solide, au poil court et à la personnalité bien trempée.
Le contraste est amusant.
Maître Yoda face à la Fée Clochette déguisée en Winnie l’Ourson: l’improbable rencontre…

Martine Bernier

Je rêvassais dans la voiture en attendant son retour, lorsque j’ai eu mon attention attirée par un couple insolite.
Une dame âgée et un petit garçon s’étaient installés sur un banc non loin de moi, sans me voir.
Elle portait des lunettes à verres épais, semblait souffrir d’une mauvaise vue.
Le petit s’est assis auprès d’elle, et a commencé entre eux un long dialogue.
Elle lui expliquait quelque chose à grand renfort de gestes.
Il avait l’air parfois distrait, mais ne l’était pas.
Son regard s’attardait sur un oiseau, sur une feuille, mais revenait toujours vers elle.
Il lui posait des questions et écoutait ses réponses avec une attention toute enfantine.
Chaque réponse semblait motiver une nouvelle question.
Tous deux étaient absorbés par leur conversation.
A quelques mètres, les voitures passaient le long du lac, les promeneurs se baladaient dans les rues d’Evian où le marché battait son plein.

Et eux étaient seuls au monde.
A un moment, le petit a entrepris de raconter quelque chose, lui aussi.
Sa compagne l’a écouté avec attention, puis lui a posé des questions à son tour.
C’était émouvant.
Ces deux-là semblaient heureux, nichés au creux de leur relation.
Lorsque nous sommes partis, ils se parlaient toujours.
Le temps avait la politesse de suspendre son vol…

Martine Bernier