septembre 2010
L M M J V S D
« Août   Oct »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 28 septembre 2010

Je passerai du temps à écrire des articles dignes de ce nom sur ce que nous venons de vivre à Paris aujourd’hui, mon complice et moi.
Mais au terme d’une journée incroyablement riche en émotions, il ne m’est pas possible de laisser la nuit s’écouler sans effleurer deux des événements majeurs de ces dernières heures.

La rétrospective Monet dont je rêvais a été un bonheur pur, une immersion inoubliable dans le monde de ce peintre gigantesque.
Un formidable coup de coeur artistique…

Ce soir, je retrouvais un acteur que j’aime beaucoup, avec lequel j’ai une belle relation.
Après l’interview, nous allions l’applaudir au théâtre.
Un nouveau choc….
Sa prestation d’acteur a été magnifique.
De tout cela je parlerai dans la semaine.

La nuit était tombée lorsque Thierry et moi sommes allés terminer la soirée dans un restaurant italien.
La très belle amitié que nous avons la chance de partager s’épanouit dans ces moments privilégiés qu’il me permet de vivre et qu’il partage avec moi.
Le fait d’avoir aujourd’hui dans ma vie des hommes fiables et bons, chacun dans un rôle bien dessiné, me redonne le goût de l’Etre humain, simplement.

Paris était à la hauteur de sa réputation, aujourd’hui.
Et demain… Giverny nous attend.
Un nouveau rêve me permettant d’entrer dans la maison et le jardin de Monet, en compagnie du jardinier actuel.

Martine Bernier

Paris a ravalé sa pluie pour nous permettre de profiter de ces deux jours de découverte.
Cette ville sait recevoir…
C’est un bonheur de retrouver mon complice Breton qui ne m’a jamais abandonnée durant ces interminables mois difficiles.
Des retrouvailles joyeuses et un instant insolite dès le premier soir.
Nous prenons un verre sur la terrasse d’un café dans l’un des quartiers chic de la ville.
Il est tard, mais sous nos yeux passent des voitures plutôt particulières.
Porsche, Ferrari, Maserati…
Nous voyons défiler un nombre insensé de voitures de luxe en un temps record.
Huit mois se sont passés depuis notre dernière escapade, mais, comme je le lui confie, j’ai l’impression que dix ans se sont écoulés tant cette période a été dure, longue et pourtant riche.
Nous nous racontons l’évolution de nos vies respectives.
L’amitié est un cadeau inestimable.

Ce matin, l’humeur est joyeuse.
Nous nous apprêtons à partir pour le Grand Palais.
Et j’ai le coeur en effervescence, comme une jeune fille partant pour son premier rendez-vous galant.
Monet ne peut pas me décevoir, je le sais.
Dans notre hôtel non loin de l’Arc de Triomphe, j’écris ces lignes avant de prendre la direction du musée…

Martine Bernier