octobre 2011
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Catégories

Catégories

Archives mensuelles : octobre 2011

Cela faisait si longtemps que je l’attendais que j’avais fini par ne plus oser l’espérer.

Mercredi, Celui qui m’accompagne a passé la journée en formation pour le travail qu’il débutera bientôt.
Nous savions que l’échéance se rapprochait, mais nous n’avions toujours aucune certitude.
L’installation définitive de mon baroudeur dans notre nid dépendait du permis de travail qu’il devait obtenir.
Ce mercredi, au terme d’une journée passée en tête-à-tête avec ma fillotte de Bretagne, Celui qui m’accompagne est revenu.
Il m’a expliqué comment s’était déroulé cette journée très dense.
Et, dans la conversation, a glissé, l’air innocent: « pour le permis, le Département de Police a déjà accepté. Il arrivera dans quelques jours. »

J’ai failli ne pas relever tellement il avait prononcé ces mots sans sembler leur prêter d’importance particulière.
– Mais? Cela veut dire que tu seras bientôt là pour de bon?
– Pour Noël!

Devant ma mine déconfite, il a souri et a corrigé:
– Non, pour le 15 novembre.

Le 15 novembre??
Mais??
C’est dans 15 jours!
Je l’ai regardé.
Quand j’ai vu son sourire, j’ai compris qu’il ne plaisantait pas et qu’il était lui aussi visiblement heureux.
Depuis qu’il bivouaque dans ma vie, nous avons pris nos marques, avons appris à vivre ensemble, à mélanger nos univers.
Cette nouvelle, nous l’attendions, nous l’espérions.

Bientôt, il ne prendra plus la route en pleine nuit pour retourner en Franche-Comté.
Désormais, lorsque nous réemprunterons ces chemins, ce sera ensemble et par plaisir.
Pomme ne sera plus triste en le voyant partir.
L’appartement ne semblera plus vide durant la semaine, nous n’aurons plus deux quotidiens séparés.

Hier, comme cela lui a été demandé, nous sommes allés annoncer son arrivée à la Maison de Commune de notre lieu de résidence.
Lorsque nous sommes sortis, il s’est passé quelque chose d’étrange.
J’ai eu le sentiment que les couleurs de l’automne étaient plus belles encore, que l’air était plus doux, que l’atmosphère était plus légère…

Martine Bernier

MHM dit :

Un nouveau bonheur à 2 au quotidien, nouvelle vie. Quelle joie !
Amitiés à tous les 2 et beaucoup de bonheur !

Yann dit :

Chic chic on est tous très heureux qu il soit enfin en suisse le 15 et encore plus de savoir qu on pourra aller aux champignons ensemble :-)gros bisous a vous deux!

17604lesaventuresdetintinlesecretdelalicornetheadventuresoftintinsecretoftheunicorntintin003.jpg

Tintin en 3D, remis au goût du jour par Spielberg, il fallait le voir, au moins pour se faire une idée.
D’autant que le « Secret de la Licorne » et » Le Trésor de Rackham le Rouge », illustres BD de nos enfances, sont toujours bien présents dans nos mémoires.

Dans les éléments positifs du film, il faut évidement noter le talent de Spielberg qui a refaçonné le scénario et les personnages à sa sauce.
La morphologie des acteurs s’efface pour se mettre au service de leurs personnages, à mi-chemin entre des êtres vivants et des personnages d’animation.
La première image du film se focalise sur un peintre de rues qui a le visage d’Hergé.
L’histoire a été remodelée mais plaît aux enfants qui, dans la salle, ont souvent ri.

C’est donc un film bien conçu, bien réalisé, avec de gros moyens puisque 135 millions de dollars été nécessaires.
Mais alors, pourquoi ce petit arrière-goût de « pas tout à fait cela » qui me picotait en quittant la salle?
Parce que, si le film est réussi, le charme de la BD a disparu.
Ce petit je ne sais quoi qui rend Tintin si particulier est oublié.
Il est désormais un super héros qui a mis de côté cette facette juvénile et discrète qui le caractérisait.
Haddock, mon cher Haddock, perd de sa superbe, devenant plus vulnérable que dans les albums, lui aussi, moins grand que ce que l’on pouvait imaginer.
Or, dans la bande dessinée, Haddock a du caractère.
Et même un sacré caractère.
Ma plus grande déception a été les Dupont moins bonhommes.
Seul personnage à mon sens très réussi, Nestor à qui cette seconde existence profite bien.
Il prend de l’étoffe, une existence nouvelle.

Spielberg est un immense réalisateur, et il le prouve une nouvelle fois.
Mais il n’a pas la sensibilité belge ou française.
Les subtilités indescriptibles des personnages et des décors tintinesques restent entre les pages des albums.
Ceci dit, allez voir le film: il est étonnant.

Martine Bernier

Les Aventures de Tintin, Spielberg.

Notre monde est étrange, nous pouvons le constater chaque jour.
Cette fois, l’histoire se passe en Bulgarie où s’est déroulé le weekend dernier le premier tour des élections présidentielles et municipales.

Tous les candidats à la présidentielle se sont retrouvés en ballotage.

Tandis que la population bulgare se déplaçait pour aller voter, la police, elle a été avertie pour résoudre un crime de lèse-majesté.
Une chèvre, qui n’avait rien demandé à personne, avait été découverte à Misarija, se baladant avec, sur l’un de ses flancs, une inscription représentant le sigle d’un parti, et, sur l’autre, le nom d’un candidat à la présidentielle.
Les partisans de l’autre candidat, très fâchés, ont aussitôt dénoncé l’incident à la commission électorale.
Alors que les médias soupçonnaient déjà des achats de voix électorales et autres incidents, l’anecdote a fait grand bruit.
Une telle provocation ne pouvait pas rester impunie.
La chèvre a donc été arrêtée par la police.
Voilà!
Sous quel prétexte?
« Fraude électorale ».
J’aimerais bien savoir ce qui va lui arriver.
Une chevrette arrêtée pour fraude électorale…. franchement…

Martine Bernier