février 2012
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829  

Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 9 février 2012

 

Il se trouvait à Ephèse, en Turquie, et était le site préféré de Philon, qui a donc établi la liste des Sept Merveilles du Monde.
En parlant de ce temple, il écrivait que « la vue du temple d’Ephèse se dressant vers des nuages relégua dans l’ombre toutes ces autres Merveilles… » 

Edifié en 350 avant Jésus-Christ, le lieu de culte abritait une statue d’Artémis , déesse de la chasse et symbole de fertilité.
Pour pouvoir donner le jour à ce somptueux édifice, les rois de nombreux pays d’Asie avaient contribué à sa construction.
Long de 158 mètres, large de 68 mètres environ, il comportait 127 colonnes de marbres de 18 mètres de haut, autant de colonnes, dit-on, que de souverains à avoir soutenu le projet des bâtisseurs.
Mais le temple n’a pas fait l’unanimité, malgré sa beauté.
Le Nouveau Testament cite saint Paul, fulminant contre ce lieu de culte païen: « Le temple de la grande déesse Artémis ne mérite que mépris. Sa magnificence, adulée par l’Asie et le monde entier, devrait être détruite. »
Une déclaration qui n’a pas ravi les artisans du temple, comme le raconte Philon: « En entendant ces paroles, ils furent pris de colère et s’écrièrent « Grande est l’Artémis des Ephésiens ».

L’existence de cette Merveille n’a pas été  de tout repos.
Ravagé et abattu par divers envahisseurs, le temple a été reconstruit à trois reprises avant sa destruction définitive par les Goths en 262.
Pourtant, il est partiellement arrivé jusqu’à nous.
En 1874, après une campagne de fouille qui aura duré onze ans, l’archéologue anglais J. T. Wood retrouva des fragments des colonnes…
De tout temps, dans leurs élans guerriers, les hommes ont détruit des trésors…

Martine Bernier