avril 2012
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 11 avril 2012

Il n’est pas courant que je prenne deux fois la plume le même jour sur le même sujet, mais comment faire autrement?
Après une journée magique en compagnie de Celui qui m’accompagne, je suis rentrée pour découvrir… près d’une centaine de messages continuant à affluer.
Des appels téléphoniques, des sms, des mails, des mots sur Facebook: j’ai été inondée par une pluie d’amitié et de tendresse.

En cette fin d’après-midi, entourée par un énorme bouquet de roses rouges, par des cadeaux magnifiques, et dopée par ces témoignages qui continuent à arriver de partout, je suis comme sonnée, étourdie…
Cette gentillesse, ces tendres présences me donnent l’impression d’être entourée d’un nuage floconneux, tout doux, tout chaud, tout moelleux.
Je ne m’attendais pas à cela…

Merci…
Je ne trouve pas d’autre mot…
Merci de tout coeur…

MArtine Bernier

 

Enfant, j’avais l’impression que le temps était infiniment long entre deux de mes anniversaires.
Aujourd’hui, je le trouve galopant.
La voici donc revenue, cette date marquant mon arrivée sans tambour ni trompette.
J’ai autour de moi plusieurs hommes nés Béliers comme moi: Celui qui m’accompagne, Eric mon ex-mari et plus cher ami, et deux de mes amis géographiquement plus lointains, mais amicalement proches.
Aucun d’entre eux n’aime qu’on leur fête leur anniversaire.
Consigne que je ne respecte évidemment pas!

En parlant avec eux des raisons qui les poussent à fuir ces dates, ils m’ont confiés qu’ils n’aimaient pas le temps qui passe, simplement.
De mon côté, je n’ai pas le même point de vue.
Le temps passe, que nous fêtions les événements de notre vie ou non.
Donc, autant en profiter pour dire à ceux que nous aimons à quel point nous tenons à eux.

Depuis plusieurs jours, je suis comblée sur ce point.
Cet anniversaire se fête en quatre étapes comme nous n’avons pas réussi à réunir tout le monde le même jour.
Je suis  submergée d’amour, d’amitié, de tendresse…
Ce matin, les messages m’arrivaient de toute part, dans mes boîtes mail, sur facebook, au téléphone, venus de plusieurs pays.
Ils proviennent de ceux que j’aime, mais aussi de lecteurs d’Ecriplume et de personnes que j’ai un jour ou l’autre interviewées.
Un bonheur…
N’est-ce pas la clé de ce que nous craignons à chaque anniversaire?
Que ceux auxquels nous tenons ne l’oublient?

Depuis mon retour en Suisse, mon univers amical a beaucoup évolué, comme à chaque fois qu’une vie est ravagée par un événement grave.
Ceux qui me sont proches aujourd’hui tiennent à moi pour ce que je suis devenue, avec mes fragilités.
Le temps qui passe, l’âge,  ne m’ont jamais effrayée.
Vivre mille ans pourvu que ce soit dans un environnement tendre et chaud n’a rien de rebutant.
 
Je ne peux être plus longues…
Celui qui m’accompagne m’enlève pour la journée!

 

Martine Bernier