Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 12 mai 2012

C’était ce vendredi soir.
Celui qui m’accompagne et moi étions descendus une dernière fois sur le port de Villefranche-sur-mer.
Alors que nous allions rentrer, mon attention a été attirée par de la musique.
En général, celle diffusée dans les restaurants des quais est tonitruante, lancinante.
Le mieux étant les ambiances légèrement jazzy ou aux notes brésiliennes de notre restaurant préféré.

Là, j’entendais de la musique classique.
De la guitare classique, plus exactement.
Il m’a fallu quelques secondes pour réaliser qu’elle provenait de la rue et non d’un établissement.
Un jeune musicien était là, concentré sur sa guitare.
A côté de lui, un petit chien blanc au regard vif.
Un peu plus loin, une jeune femme passait auprès des gens avec un panier.
J’ai eu affreusement mal au coeur de découvrir un artiste de cette qualité dans de telles circonstances.
Il jouait magnifiquement les plus belles oeuvres écrites pour la guitare.
Sa place était dans une salle de concert, pas dans la rue.
Je suis allée lui déposer quelques sous dans la housse de sa guitare, et je lui ai soufflé qu’il est un musicien merveilleux.
Nous nous sommes assis sur un banc, tout à côté, pour profiter de la fin du concert.
Quand il a eu fini, alors que nous nous éloignions, il nous a rattrapés pour m’offrir un CD de sa musique.
J’étais tellement confuse que j’ai voulu le lui payer, puis nous avons parlé.
Il s’appelle Evgenii Pushkarevich et habite en France depuis 9 ans.
A Paris d’abord puis, aujourd’hui, à  Nice, avec son épouse Olga, danseuse.
Beaucoup de ses amis, excellents musiciens, ont dû abandonner leur art qui ne suffisait pas à les nourrir.
Lui ne le veut pas, nous a dit sa femme…
Il n’y a pas de travail pour lui? Tant pis, il joue dans la rue.
En rêvant pouvoir un jour vivre correctement en jouant du Bach.
Il vient de l’Est où il a suivi ses études de musique classique, parle remarquablement bien français.
Il allie une très belle technique et une sensibilité qui rend son interprétation très pure.
Quand il joue, il ne semble plus avoir conscience de ce qui l’entoure.
Il joue, simplement…

Je regardais les passants, qui ne semblaient pas avoir conscience de la qualité du musicien qui jouait.
Evgenii ne se plaint absolument pas, ne demande rien.
Il se dit que… un jour peut-être.
Je l’espère, moi aussi.
Le soir, dans la chambre d’hôtel, nous avons écouté son disque.
Il a été réalisé avec des moyens non professionnels, visiblement, mais l’interprétation est là…
Et elle confirme ce que je pense: ce garçon n’a rien à faire dans la rue.

Martine Bernier

Je n’ai trouvé qu’une vidéo vous permettant de l’entendre, après d’autres musiciens filmés à Nice.
Si un amateur de musique classique ayant le pouvoir de l’aider à se produire en concert s’intéressait à prendre contact avec lui, qu’il me laisse un message: je lui donnerais ses coordonnées.

http://www.youtube.com/watch?v=QsaS8UuP9FE