Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 26 janvier 2013

Le-Dernier-Livre-De-La-Jungle-Tome-4-Le-Retour-Livre-911320475_ML

J’ai été bercée, dans ma jeunesse, par les livres de Kipling.
Le « Livre de la Jungle » est devenu à mes yeux un ouvrage particulier.
Lu alors que je rentrais dans un  mouvement scout, puis redécouvert plus tard lorsque je lui ai découvert en deuxième lecture un sens plus profond, un message universel.

Lorsque Desberg et Reculé ont sorti le premier tome de leur série de BD « Le Dernier Livre de la Jungle », j’ai eu envie de le lire.
J’étais curieuse de voir ce qu’ils en avaient fait, sachant qu’ils précisaient qu’il était « librement adapté’ de l’oeuvre de Kipling.
Je suis rentrée immédiatement dans l’histoire.
Mowgli, devenu un vieil homme, revient sur son passé… et le voyage est captivant.

Le dernier volet de cette série en quatre tomes vient de paraître.
Il s’appelle « Le Retour », et je l’ai lu avec ravissement.
Les phrases que j’y ai trouvées m’ont suivie durant toute la journée d’hier.

Je vous les livre ici.

 

« Sais-tu à quoi les hommes sont les plus doués, Vijay?
L’art d’oublier, en y consacrant assez d’efforts, l’être humain est capable d’oublier n’importe quoi.
Il lui est possible de se convaincre qu’il n’est responsable de rien.
De tout chasser de son esprit.
Comme si c’était quelqu’un d’autre dans une autre vie, qui avait commis ses propres erreurs!
Et l’homme est si doué pour l’oubli qu’il parvient à échapper à tout état d’âme, à tout sentiment de culpabilité.
Il réussit même à se persuader qu’il ne devra jamais payer; qu’il s’en sortira sans la moindre tache.
L’homme chasse les souvenirs qui ne lui conviennent pas et tente de ne garder qu’une vie dont il puisse être plus ou moins fier.
Et il vieillit en espérant que ses semblables lui laisseront cette illusion. »

Quand je lis certaines BD je me dis que certaines n’ont plus rien d’un art mineur.

Martine Bernier

« Le dernier Livre de la jungle -Le retour », Desberg et Reculé. Le Lombard, collection Polyptique.