Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 15 juillet 2013

5064

L’histoire se passe dans le nord du Pérou, sur un site archéologique bien connu par des générations de pillards.
Au fil des siècles, ils ont sévi en profanant les tombes des souverains Wari, qui ont régné sur les Andes péruviennes entre 700 et 1100, bien avant l’Empire inca (1400 à 1532)..
Le premier empire pré colombien…
Mais ce qui a été récemment trouvé, aucun voleur ne l’avait visité.

Les archéologues péruviens et polonais qui, voici quelques mois, ont mis à jour pour la première fois une tombe intacte,  ont décidé de taire leur découverte de peur d’alerter les pilleurs.
Mais il y a eu un moment où ils ont été contraints de rendre leur découverte publique, ce qu’ils ont fait le 27 juin 2013, lors d’une conférence de presse.
Jusque-là, le secret a été bien gardé…
Ils ont enfin expliqué comment ils ont trouvé un pieu de bois, sorte de marqueur de tombe qui les a dirigés vers l’entrée du mausolée principal.
Scellé sous 30 tonnes de gravats, il avait échappé à la vigilance des pilleurs de tombes.
A partir de là, ils ont découvert le « Temple des morts », qui abritait les dépouilles de trois reines Wari et de soixante-trois autres personnes sans doute sacrifiées, mais aussi un trésor d’or et d’argent.
Les corps étaient pour la plupart ceux de femmes, installées en position assises semblant indiquer l’importance de leurs fonctions , enroulées de tissu.
Des outils à tisser en or, des céramiques décorées, des récipients, des ornements, des bijoux en or, des tissus… plus de 1200 objets accompagnaient les défuntes dans leur ultime voyage.

La découverte est d’une importante capitale.
Elle permet de réaliser à quel point la civilisation Wari était avancée, opulente et prospère.
Lorsque toutes ces découvertes auront été exploitées par les spécialistes, le voile tombera un peu et le monde en saura davantage sur un pan important de l’histoire précolombienne…

Martine Bernier