avril 2014
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 15 avril 2014

Depuis quelques jours, Pomme semble ne pas avoir le moral.
Cela se remarque à des détails infimes: un peu moins d’allant, des gémissements pendant son sommeil, un besoin de contact constant dès que je suis dans mon bureau.
Hier soir, comme nous étions seules, j’ai décidé de m’occuper d’elle tout particulièrement.
Au menu: séance de cajoleries maison et conversation intime.
Chaque jour, elle voit la valise que je remplis tranquillement en vue de notre semaine de reportages qui se pointe à l’horizon, et semble mal prendre la nouvelle.
Elle sait dans ces cas-là qu’elle ne nous accompagnera pas mais qu’elle ira chez ses nounous, Yann et Jee.
Elle aime y aller… mais les jours qui précèdent la séparation sont toujours difficiles…

En fin de journée, alors que je la sortais pour la dernière  fois de la soirée, elle a été remarquée par un monsieur âgé qui passait devant la maison alors qu’elle se trouvait dans le jardin.

– Oh mais tu es mignonne, toi!
Il parlait à Pomme, évidemment!
Celle-ci, apparemment ravie, c’est rapprochée de lui et s’est laissée caresser en traduisant sa satisfaction par quelques démonstrations d’affection qui ont mis son interlocuteur en joie.
– Elle est charmante, votre petite chienne!
– Oui, c’est vrai, elle est adorable! Comment avez-vous deviné que c’est une femelle?
– Son comportement! Elle est si câline… impossible de se tromper! Comment s’appelle-t-elle?
– Pomme.
Il a ri.
– C’est un joli nom! J’avais un chien, moi aussi. Quand je l’ai perdu, il y a quelques années, je n’ai pas voulu en reprendre. Je commence à prendre de l’âge, j’aurais peur de partir avant lui…
– Je comprends… Notez qu’il y a aussi la solution de prendre un chien plus âgé, en refuge. Ils sont doublement reconnaissants lorsqu’ils ont la chance de retrouver un foyer…
Il m’a regardée avec intérêt:
– Ah oui, tiens! Je n’y avais pas pensé!
Il a regardé Pomme:
– C’est vrai qu’avoir un compagnon me manque. Rien ne remplace un chien. Il faudra que j’en parle à ma femme…

Nous nous sommes parlé encore quelques instants, puis chacun est rentré chez lui.
Je me suis installée dans un canapé, bien décidée à regarder une émission consacrée à un chanteur que j’adore en tant qu’artiste et en tant que bel humain… et que je vais avoir le bonheur de retrouver la semaine prochaine.
Pomme s’est postée sur mon épaule, le nez collé contre la fenêtre pour guetter les chats des voisins.
De temps en temps, je lui demandais si tout allait bien et elle me gratifiait d’une léchouille.
Soirée paisible…

Martine Bernier