Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 1 mai 2014

Jardin de Monet, photo Bruno Guédot

Jardin de Monet, photo Bruno Guédot

Aucun phénomène météo ne me dérange vraiment en dehors des fortes chaleurs ou la neige.
J’aime la pluie, le vent, l’orage, et je m’accommode du brouillard pourvu qu’il ne dure pas des semaines entières.

Jardin de Monet, photo Bruno Guédot

Jardin de Monet, photo Bruno Guédot

Mais, je l’avoue, quand le printemps arrive, je savoure avec un bonheur absolu ces journées où la lumière revient et où le soleil redonne le sourire à tout le monde sans pour autant être aussi accablant qu’en été.
Le réveil des jardins, des arbres  et des fleurs me dope et il devient alors très difficile de me faire tenir en place.
Bref, je suis comme tout le monde: l’effet printemps est un merveilleux booster d’énergie. 
C’est dire si j’étais de bonne humeur ces dernières semaines, lorsque le printemps précoce est arrivé.
Et c’est dire aussi combien je n’ai pas apprécié qu’il retourne se coucher, nous laissant dans une espèce de mélasse automnale qui a réussi à plomber jusqu’au moral de Pomme, mon Mogwaï!
J’aimerais bien savoir qui a vexé le printemps au point de le faire bouder de cette manière!

Tous les matins, donc, en arrivant au lever du soleil dans mon bureau, je guette…
J’attends ce rayon chaud qui se fait espiègle, qui éclabousse la journée et qui nous donne envie de… tout!

Jardin de Monet, photo Martine Bernier

Jardin de Monet, photo Martine Bernier

Ce matin, je retiens mon souffle. 
Là, à ma gauche, sur la terrasse, il me semble que le petit rosier rouge a droit à une lumière toute particulière.
Histoire de me mettre en condition et de recréer les conditions que j’attends, j’ai décidé de sortir quelques-unes des photos que mon Capitaine et moi avons prises dans le jardin de Monet.
Là où le printemps se fait divin…

Martine Bernier