Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 6 mai 2014

Augusta Luisa

Augusta Luisa

La semaine dernière, alors que nous passions à la jardinerie, je suis ressortie avec un rosier.
Comme nous n’avons qu’une terrasse, nos plants, fleurs et légumes ne sont pas en pleine terre, ce qui ne les empêche pas de s’éclater.
J’ai toujours aimé les fleurs.
Ce rosier fait partie de ceux auxquels je ne peux résister pour son parfum, sa couleur rose et sa masse de pétales qui lui donne des allures de pivoine.

Depuis son arrivée, il a fleuri.
Une fleur énorme, si parfumée qu’elle nous interpelle dès que nous sortons sur le balcon.
Cette dernière recrue, qui a rejoint les trois ou quatre rosiers qui nous donnent des fleurs à longueur d’année, s’appelle « Augusta Luise ».
Et, comme d’habitude, je n’ai pas pu m’empêcher de chercher qui était la femme qui lui a donné son nom.
J’ai donc appris qu’il avait été créé en 1999 par la Maison Tantau (Allemagne) pour honorer le 250e anniversaire de la naissance de Goethe.

Augusta Louise zu Stolberg-Stolberg

Augusta Louise zu Stolberg-Stolberg

La comtesse Augusta-Louise zu Stolberg-Stolberg (1753-1835) fut l’une de ses célèbres correspondante.
Elle faisait partie de la noblesse et avait, dit-on, beaucoup d’esprit.
Tous deux se sont écrit pendant des années…. et pourtant, ils ne se sont jamais rencontrés, même si le frère d’Augusta est devenu l’ami de Goethe.

Ma rose compte, dit-on, quarante pétales.
En la regardant, je pense à cette femme spirituelle, connue simplement pour avoir partagé une correspondance avec un poète.
Pouvait-on lui faire un cadeau plus beau que de donner son nom à une rose?

Martine Bernier