Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 13 mai 2014

3-1024x1024

L’un des articles les plus lus d’Ecriplume, et qui m’a valu le plus de messages personnels est celui consacré au shabby chic, ce mode de déco qui me séduit tellement.
Ce matin, un commentaire m’a donné envie de continuer à en parler… puisque je suis apparemment loin d’être la seule à aimer ce style.
Depuis quelques mois que je m’y intéresse plus sérieusement, j’ai découvert un monde auquel je ne m’attendais pas.
Et avec lui, une communauté de personnes, généralement des femmes, qui partagent souvent une philosophie de vie que j’apprécie.
J’ai découvert que le shabby chic recouvre un large spectre.
Avec une particularité: en règle générale, même si certains de ces meubles ou bibelots se trouvent en magasin ou dans des brocantes, les passionnées préfèrent les réaliser elles-mêmes.
Elles créent ainsi une ambiance qui leur ressemble, dans laquelle elles se sentent bien.
De fil en aiguille, j’ai donc découvert ces merveilles qu’elles réalisent, et… j’ai attrapé le virus.
J’ai peu de temps à consacrer à la chose, mais, de plus en plus, j’investis mon temps libre dans la réalisation d’objets divers, la recherche d’éléments etc…

Je ne suis que sur le perron de cet univers très doux, mais plus j’avance et plus je suis ravie!
Mon Capitaine, dont les goûts virils sont pourtant souvent à l’opposé des miens, semble lui aussi s’intéresser à ce que je fais.
Ou… peut-être se met-il en quatre pour me faire plaisir, comme il le fait souvent…
Là où nous nous retrouvons, c’est dans la « chine ».
Il a toujours aimé fréquenter les vide-greniers, chose qui m’était inconnue.
Le week-end prochain, nous allons en visiter un, en quête de tissus anciens.
Le simple fait de m’y retrouver avec lui et Pomme me met en joie, comme une gamine!

En surfant sur les très nombreux blogs consacrés au sujet, je survole une foule de domaines séduisants.
La philosophie des amateurs est claire: puisque nous ne trouvons pas les objets que nous chérissons (ou à des prix exorbitants), nous les créons nous-mêmes!
Pas à pas, je me risque sur ce terrain.
Avec délice, je découvre le vintage, le scrapbooking, la customisation d’objets.
Moi qui suis une inconditionnelle du noir dans mon habillement, je réalise que, lorsque je peins, je suis attirée par les couleurs pastel.
Mais je veux aboutir aux tons crèmes , gris perle et beige claire… un aboutissement!
En ce moment, je cherche à comprendre les mélanges des couleurs.
Quand je vous dis que j’en suis au tout début!
Comment obtenir une couleur crème?
Ma prochaine recherche va me pousser vers cette science des mélanges permettant de savoir une fois pour toute quel dosage de quelles couleurs est nécessaire pour obtenir la teinte désirée.
Dans un autre domaine, j’envisage sérieusement aussi de découvrir plus en profondeur le maniement d’une machine à coudre.
Vous riez?
Vous pouvez!
Mais c’est fou ce qu’il est relaxant de faire de temps en temps autre chose que d’écrire! 
Pas à pas, j’avance, sachant parfaitement où je vais…
Et le fait de ne brûler aucune étape sur ce chemin-là est un régal!

Martine Bernier