Joe Dassin et le lointain voyage

Je devais avoir 14 ans quand l’une de mes amies plus âgée que moi de quelques années a obtenu de ma mère l’autorisation de m’emmener assister à un concert de Joe Dassin.
Pour moi qui ne connaissais la liberté qu’à travers les écrits des poètes, ce concert représentait un événement majeur.
Joe Dassin était alors une grande vedette, et tout le monde fredonnait ses chansons.
Je me souviens d’un tour de chant magnifique, de l’apparition du chanteur tout de blanc vêtu pour la première partie du spectacle, puis en noir pour la seconde.
Je le revois manier le lasso dans un numéro inattendu.
Et puis cette voix chaude et ces titres ultra connus qui se succédaient devant un public conquis.
Nous avons passé une soirée inoubliable, dont nous avons parlé durant des heures, la nuit qui a suivi.

Seul bémol pour moi: il n’avait pas chanté LA chanson que j’aimais, celle que j’écoutais très souvent, qui m’interpellait: « Mon village du bout du monde ».
Celle-ci n’était jamais ou très rarement interprétée en public ou à la télévision, mais elle reste pour moi une perle de son répertoire.
Ce matin, alors que j’écris ce texte, je la réécoute et elle me touche toujours autant…

Martine Bernier

 

par

2 réflexions sur “Joe Dassin et le lointain voyage”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.