Catégories

Il y a quelque jours, je tombe sur un entrefilet expliquant que la villa de l’écrivain Carlo Collodi est en vente, en Toscane, à 65 km de Florence.
Ah?
Collodi, de son vrai nom Lorenzini, est l’homme qui a écrit Pinocchio.
Mon imagination galopante a aussitôt imaginé une petite chose ravissante.
Par curiosité je suis allée la chercher sur Internet.
Et j’ai trouvé… ceci. PHO553a0696-13da-11e4-b5ac-ccd4d1816b35-805x453

La « petite chose ravissante » est une villa de plus de 3000 mètres carrés nantie d’un terrain de 12 hectares.
Il s’agit de la propriété dans laquelle l’écrivain a grandi.
Et l’agence qui s’occupe de la vente de ce bien luxueux confie du bout des lèvres qu’elle est vendue « aux alentours de 19 millions d’euros ».
Ah oui, quand même…
Petit détail à noter, révélait le site du Figaro: la villa Collodi n’appartenait pas à l’écrivain.
Son père y était fermier au service du marquis Garzoni, et sa mère était femme de chambre.
Le petit Carlo y a grandi avant de partir étudier la philosophie à Florence, explique le site du journal.
Toute une série de photos figure sur le site, montrant une demeure sublime, énorme, datant qu 16e siècle et entourée de magnifiques jardins baroques.

Les lieux ont, dit-on, inspiré Carlo Collodi lorsqu’il a écrit l’oeuvre de sa vie.
Celle que l’on appelle finalement à tort « la villa du père de Pinocchio » ne ressemblant pas à ce à quoi je m’attendais, je  suis allée chercher où habitait un autre auteur merveilleux dont chacun a pu découvrir un pan de la vie  dans le film « Nerverland »: James Matthew Barrie.
Son personnage?

Peter Pan…

Barrie dans sa chambre, peint par Peter Scott

Barrie dans sa chambre, peint par Peter ScottPeter Pan…

Selon ce tableau représentant Barrie chez lui, sa demeure devait être nettement plus modeste que celle où a grandi le génial inventeur de Gepetto!

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *