Kim et l’Enfer

– Tu as écrit un article sur l’Enfer?
– Ah non, mince, j’ai oublié. Merci de me le rappeler!

Lorsque nous l’avions emmené au cinéma la semaine dernière, Kim avait été frappé comme moi par un passage du film.
Le jeune héros se rendait dans une bibliothèque et découvrait qu’elle disposait d’une pièce secrète appelée « L’ Enfer », dans laquelle se trouvaient des livres interdits.
Dans la voiture, nous en parlions, tous les trois.
– L’Enfer… mais… ça existe vraiment?
Mon Capitaine avait hoché la tête, tout en conduisant:
– Bien sûr! En principe, il y en a dans toutes les bibliothèques.

J’étais aussi perplexe que Kim.
Promis, j’allais vérifier si c’était vrai, auquel cas j’écrirais quelques lignes sur le sujet.
Dimanche soir, quand Kim m’a demandé si j’avais écrit l’article, j’ai interrogé Monsieur Google.

– Mince… tu sais quoi?
– Non?
– C’est vrai!
Je lui ai lu la définition Wikipédia qui confirmait ce que m’avait expliqué Celui qui m’accompagne, en retirant les passages trop explicites.
Car, évidemment, les livres interdits sont ceux strictement réservés à un public adulte.
J’étais encore sous le charme de cette mystérieuse découverte lorsque Kim m’a demandé:
– Tu vas l’écrire où, l’article?
– Sur Ecriplume… et à propos d’article, je ne vais pas rester trop longtemps au téléphone car je voudrais en préparer un autre un peu compliqué que je voudrais terminer demain.

Court silence, interrompu par sa petite voix:
– Dis?
– Oui?
– Tu peux choisir ce que tu écris?
– Certains, oui. Je propose des sujets et s’ils sont acceptés, je les travaille. Sur Ecriplume et dans un autre journal dont je m’occupe, par contre, je les choisis tous.
– C’est quoi ton article compliqué?
J’essaye de le lui expliquer, avec des mots simples.
– Si tu peux choisir ce que tu écris, pourquoi tu fais un article compliqué?
– Celui-ci m’a été commandé. Mais tu sais, j’aime aussi les articles compliqués!
– C’est pour qui que tu écris?

Mince!
Je n’imaginais pas qu’il était intéressé à en savoir plus sur mon métier!
Je lui ai parlé des différents journaux, magazines, guides…
– Si tu veux, je te montrerai quand nous nous reverrons.
– Oui!
Je repense à sa dernière visite.
Il avait réalisé par hasard que j’avais écrit quelques-uns des livres qui s’y trouvaient, bien cachés dans un petit coin.
Je crois que c’est ce qui lui avait fait comprendre que l’écriture avait une place particulière dans ma vie.
Kim voyage devant les rayons de ma bibliothèque en commençant à s’intéresser aux ouvrages qui s’y trouvent.
– Tu as un Enfer, toi, dans ta bibliothèque?
J’ai ri:
– Non! Je n’ai pas de livres interdits!
– Qu’est-ce qu’il y a dans les livres interdits?
– Je ne sais pas, je ne les ai pas lus.
– Tu aurais envie de visiter l’Enfer d’une bibliothèque?
– Peut-être… pas forcément, en fait. Je ne suis pas sûre que ces livres m’intéresseraient.
– Même s’il y avait un livre avec la recette de l’invisibilité?

Il parle du grimoire du film…
– Ah là, évidemment, ça mériterait le déplacement… Tu irais avec moi?
– Oui!

Martine Bernier

 

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.