Retour sur le Grand Echiquier

En bonne logique, je devrais parler de Noël, alors que le réveillon aura lieu dans quelques heures.
Les préparatifs s’achèvent, tout est prêt pour recevoir nos proches…
Mais il est impossible pour moi de laisser passer la nouvelle de la disparition de Jacques Chancel sans  lui rendre hommage.
Etrangement, il est parti alors que je venais de commander son dernier livre.
Je fais partie de toutes celles et ceux qui, alors qu’ils étaient à peine sortis de l’adolescence, ont énormément appris en écoutant et regardant ses émissions.
Il m’a ouvert des univers que j’ai par la suite exploré plus en profondeur.jacques-chancel-copie-2958249-jpg_2587063_652x284
Cet journaliste intègre, élégant, passionnant et courtois, qui avait le mérite de mettre en avant ses invités sans jouer les vedettes, m’a beaucoup inspirée.
Pendant longtemps, j’ai lu et relu un ou deux livres tirés de ses « Radiographies », simplement parce qu’aimais et j’admirais sa façon de mener une interview, de créer une atmosphère.

La télévision française, sur le service public, a parlé de lui hier soir et le refera ce soir.
Très modestement, mes mots ne font que lui dire qu’il a contribué à nourrir mon envie de culture, puis, bien plus tard, à me servir d’exemple professionnel.
Revoici quelques moments uniques que nous lui devons.

Martine Bernier

Le Grand Echiquier Lino Ventura, César, Brassens, Devos…

Lino Ventura demande à Brassens de lui chanter les Passantes
Les Copains d’abord et l’hommage de Chancel à Brassens

Le Grand Echiquier Stéphane Grappelli et Yehudi Menuhin

 

par

2 réflexions sur “Retour sur le Grand Echiquier”

  1.  » il vous apprenait à être curieux  » c’est unanime un beau mélange de culture dans ses émissions !!
    Joyeuses fêtes à toute votre famille
    Monique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.