Un délice à chaque page

Je crois n’avoir jamais lu un livre aussi lentement.
« Exprès »!
« Pourquoi  partir? », le journal intime 2011-2014 de Jacques Chancel est un tel bijou d’intelligence et de découverte que je ne veux pas l’engloutir en quelques heures.
Je m’y attarde, et je sais déjà qu’une fois la dernière page atteinte, je le reprendrai.
J’ai choisi de ne pas vous en parler comme je le fais pour les autres ouvrages.
Je préfère vous offrir de temps en temps une perle qui s’y trouve.
Vous comprendrez mieux pourquoi j’appréciais et j’admirais  Jacques Chancel sans réserve.

J’ai souri en lisant cette anecdote qu’il rapporte, et qui lui a été racontée par Etienne  Vatelot, le luthier légendaire.
Elle parle du grand trompettiste Maurice André, lui aussi musicien de légende…

« Nous étions sur le Mermoz pour l’une de ces croisières musicales qui furent célèbres.
Notre grand trompettiste croise un passager qui lui parle de beau temps.
Il engage la conversation, et Maurice lui demande si la mer ne le dérange pas.
– C’est un vrai bonheur.
Si les gens sont gentils?
– Adorables
Si la nourriture est bonne?
– Parfaite.
Il ose enfin la question: et la musique?
Réponse immédiate:
– Je vous le dis sincèrement, ça ne m’a pas gêné…

Martine Bernier

‘ »Pourquoi partir », Jacques Chancel, Flammarion

 

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.