Ambroise

J’avais rendez-vous pour une interview, ce lundi.
Au moment de prendre la route, une véritable tempête avait pris possession de la région depuis un bon moment déjà, et ne semblait pas décidée à se calmer.
Il pleuvait beaucoup, le vent était violent à un point tel que, sur la route, la voiture n’était pas stable.
Au bord du lac Léman où avait lieu mon rendez-vous, il faisait plus calme.
Je devais rencontrer un érudit, que je sais très pointu dans son domaine.
Dans la conversation, alors que je soulignais qu’il s’était engagé dans une tâche où il assumait beaucoup de choses seul, il a souri et m’a demandé:

– Vous connaissez le Manège Enchanté?
– Heu, oui… Pollux?
– C’est ça! Vous vous souvenez de l’escargot? Je n’arrive plus à me souvenir de son nom…
Il file vers son ordinateur, cherche sur Internet et s’exclame:

– Ambroise! Dans un épisode, le seul dont je me souviens, Pollux se lançait dans le cinéma. Et sur le générique, il inscrivait: « Réalisateur: Pollux, Scénariste: Pollux, Acteur: Pollux, Metteur en scène: Pollux », etc. Son copain escargot lui demande: Et moi? Je veux aussi être dans la liste! Pollux décide qu’il a raison, et il ajoute: « Porte-caméra: Ambroise ».

Et il a éclaté de rire.
C’était tellement frais, tellement inattendu que j’ai été touchée par cet homme cultivé au look et au regard d’adolescent.
Puis il a ajouté, un peu rêveusement:

– Ambroise, évêque de Milan, a aussi été le premier auquel a été attribuée la lecture mentale. Jusqu’alors, tout le monde lisait à haute voix. Ce devait être un beau chahut dans les bibliothèques! Et un jour, un moine, en entrant dans son bureau, l’a surpris un livre à la main, lisant mentalement. Il ne disait rien, mais remuait les lèvres… ce qui a été un moment très fort…
Une  belle surprise pour commencer la semaine…

Martine Bernier

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.