Catégories

Chaque jour de cette semaine très chargée, j’ai eu un reportage par jour, à l’exception de mercredi où d’autres tâches m’attendaient.
Une semaine très chargée, oui… qui m’a permis de passer des moments privilégiés avec des gens de tous horizons, dont certains sont connus, d’autres moins, d’autres pas.
Je termine ce matin,  avec un dernier reportage à l’autre bout de la Suisse romande.
Comme à chaque fois, en fin de semaine, les événements vécus au cours des derniers jours défilent devant mes yeux.
La plupart de ces moments partagés ont été d’une richesse incroyable.
Et je continue à m’émerveiller de ce métier qui me permet de vivre de tels instants.
J’ai une prédilection pour les tête-à-tête sans témoin.
C’est là que la véritable relation arrive à se mettre en place; sans que rien ni personne ne vienne distraire celui ou celle que j’interviewe.
En quelques minutes, il faut réussir à établir un lien de confiance suffisamment fort pour que mon interlocuteur ou mon interlocutrice ait envie de se confier.
Ensuite… ils m’ouvrent les portes de leur passé, de leurs espoirs et de leurs déceptions, de leurs rêves, de leurs projets.
Quelle que soit la personne que je rencontre, je suis toujours fascinée par ces moments où, sans me connaître, ils me confient les clés de leur vie…

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *