Les week-ends

– Tu sais, depuis que tu es entré dans ma vie, j’aime les week-ends… alors que je les redoutais auparavant! Je les ai même détestés.

C’était vendredi soir.
Mon Capitaine, Pomme et moi passions une soirée complice et drôle.
Il m’a regardée, légèrement interrogateur.
J’ai poursuivi:
– Là, quand arrive le vendredi, je suis ravie! Je sais que nous allons avoir droit à deux jours de liberté. Avec les choses que nous faisons ensemble et le temps que nous nous accordons chacun pour soi, à faire ce que nous avons envie de faire. Sans pression…

Il a hoché la tête:
– C’est exactement la même chose pour moi.
– ?
– J’ai toujours détesté les week-ends avant de te rencontrer. Là, j’adore.

Comme quoi, il suffit de peu…

Martine Bernier

 

par

2 réflexions sur “Les week-ends”

  1. Non Martine, il ne suffit pas de peu, l’amour c’est tout, l’amour sait tout !

    Merveilleux week-end à tous deux.
    j.

    PS, ce matin,Solange et moi, nous sommes retournés visiter la Villa du Lac du Corbusier à Corseaux, en compagnie de mon ami graveur sur verre (entre-autres…), David Maude Roxby Montalto di Fragnito, Erling Mandelmann, merveilleux photographe et madame, le conservateur de la villa Patrick Moser et son adorable amie. Je crois que ce serait un sujet pour toi et un enrichissement pour tes lecteurs de faire cette visite. A chaque passage, je me rends compte que cette villa de 1923, crime de lèse-nature pour les autorités de l’époque, est le plus grand concentré d’intelligence que j’ai jamais vu, nulle part ailleurs.

    1. Martine Bernier

      Ce serait un beau sujet, c’est vrai… Je note pour les jours où j’aurai un peu plus de temps: on ne refuse jamais une telle immersion! Merci, cher Jean!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.