Le contrôle des x kilomètres

C’est amusant.
Dans toute situation un peu contrariante, à l’exception de celles où nous sommes confrontés à la bêtise et la méchanceté, il y a la plupart du temps un côté comique.
J’ai tenu la promesse que je me suis faite: hier, je n’ai (presque) pas travaillé.
Et j’ai reçu avec reconnaissance les signes d’amitié et de tendresse qui me sont donnés…
Depuis mon retour de cette escapade dans le monde du point d’interrogation, le sommeil est devenue denrée rare.
Donc, la nuit, je passe beaucoup de temps à réfléchir.
Certains sujets ne méritent pas que je m’y attarde.
Mais ce matin, vers 4 heures, j’ai fait un « contrôle de mes données ».
Repensant à chaque élément de ma vie, de mon travail, je me suis remémoré les noms et données personnelles de mon mari, de mes enfants, de mes parents de coeur, de mes amis, les prénoms de mes petits enfants…
Puis j’ai repensé à mon travail, à tous les dossiers sur lesquels je suis en ce moment, à ce que j’écrivais lorsque j’ai eu ce « blanc ».
Enfin, j’ai joué à faire un tour mental de ma bibliothèque.
Les auteurs, les titres, les collections…

Et j’ai souri toute seule: je ressemblais à un ordinateur dont on contrôle les données et le bon fonctionnement ou à une voiture dont le garagiste vérifie chaque détail pour le contrôle des x kilomètres.
En me levant, je me suis dit « bon, c’est bien… il me manque juste cette poignée d’heures. Pour le reste, la mémoire fonctionne bien! »

C’est là que j’ai réalisé que mon Capitaine, qui se lève très rarement avant moi, était déjà dans la cuisine.
Il m’a dit « Bon anniversaire! »

… j’avais oublié!

Martine Bernier

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.