Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 24 juillet 2015

Kepler-452b

Je travaillais lorsqu’une alerte info est arrivée sur mon ordinateur.
Je l’ai lue… et c’est là que j’ai découvert la dernière trouvaille de la NASA.
Une planète soeur jumelle de la Terre…
C’est ce qu’a pu observer le télescope spatial Kepler, dont la vocation est de repérer les exoplanètes.
Le soir, j’étais devant la TV pour suivre les informations et voir de plus près celle qui a été appelée Kepler-452b.
J’imagine que vous avez tous écouté la nouvelle: un diamètre 6% plus grand que celui de notre bonne vieille Terre, suffisamment éloignée de son soleil pour être en zone habitable permettant la présence de l’eau, clé de toute vie humaine.

Cette étoile serait l’aînée de la nôtre de 1,5 milliard d’années.
Plus grande, plus vieille, plus brillante, aussi…
Et les images diffusées hier soir montraient d’immenses étendues d’eau, des reliefs…
Autant dire que Kepler ouvre la porte à tous les fantasmes.
Mais le télescope Kepler ne peut pas répondre à toutes les questions.
Il va falloir désormais approfondir les rechercher afin de constater si cette planète possède une atmosphère, quelle est sa composition, etc.
Ce n’est pas la première fois, nous dit-on, que des planètes semblables à la Terre sont découvertes.
Mais elles étaient trop proches de leurs soleils pour être accueillante.

Les auteurs de science-fiction vont sans doute créer des scénarios fabuleux…
Mais les scientifiques ne laissent pas vraiment la possibilité de rêver.
Sur le site du  journal « Le Monde », un article signé Hervé Morin dit ceci:
« Pourra-t-on un jour explorer plus directement ces systèmes cousins du nôtre ?
La longueur du voyage est un obstacle insurmontable : à titre de comparaison, la sonde New Horizons, l’engin qui détient le record de vitesse au lancement, à près de 60 000 km/h, a mis neuf ans et demi pour atteindre Pluton, distant actuellement de 3,8 milliards de kilomètres, sur les franges du Système solaire. Kepler-452b est 3,5 millions de fois plus éloignée…
Et, à supposer qu’un être intelligent soit prêt à capter à un signal radio, il faudrait près de trois mille ans pour que son éventuelle réponse nous parvienne… »

Il n’empêche… ses similitudes avec la Terre sont suffisamment troublantes pour imaginer un jour le décollage d’un vaisseau Star Trek!

Martine Bernier