Les hôtes de la Tour

 

 

Corbeaux-Tour-de-LondresUne légende raconte que tant qu’il y aura des corbeaux pour habiter la Tour de Londres, l’Angleterre sera protégée contre les invasions.
Mais attention: pas trop.
Ils sont sept volatiles aux ailes rognées afin qu’ils ne prennent pas la poudre d’escampette, à vivre en ce haut lieu historique.
Tous portent une bague de couleur différente pour les distinguer.
Et tous portent un nom:.
Parmi eux: Hardey, Gwyllum, Odin, Hugin, Thor, Cedric et Muni.
Pour s’occuper d’eux, un Ravenmaster (Maître des corbeaux) a été engagé et est le seul à pouvoir les approcher.

Comme ces volatiles prisonniers de la Tour ne bougent pour ainsi dire pas et sont bien nourris, ils sont nettement plus en chair que leurs collègues anonymes.
Des corbeaux pachas…
Ces sept oiseaux sont admirés, voire parfois  adulés.
Ce qui n’empêche  que certains d’entre eux ont déjà été renvoyés pour comportements inacceptables.
On raconte que « Georges » a ainsi dû être transféré au zoo Welsh Mountain parce qu’il avait la fâcheuse tendance de se percher sur les antennes TV.
Et je ne vous parle même pas de Merlin qui avait pris l’habitude d’aller piller les poubelles publiques.
Le cuistre.
Les touristes, friands de légendes, adorent tenter d’apercevoir la petite bande de corbeaux garants de la paix anglaise.
Et comme on ne badine pas avec la tradition, dès que l’un d’eux meurt, il est aussitôt remplacé car, dit-on, s’ils venaient à disparaître, la famille royale suivrait le même chemin…
Ce serait « horribilis », comme dirait la Reine…

Martine Bernier

 

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.