Un 15 août lumineux…

– Tiens, demain, c’est le 15 août, Bruno a réservé une table au bord du lac le soir, pour le feu d’artifices…
– Ah oui, c’est l’anniversaire de votre rencontre… ça vous dirait de venir dîner avec nous à midi et de passer l’après-midi avec nous?

Ouiiiii!!!!!
Une journée avec les enfants et petits-enfants ne se refuse pas!
Nous avons donc hanté Evian, hier, pour un dîner canadien placé sous le signe de Tanawee et Timoté, deux de nos cinq lutins, qui se sont mis en quatre, comme leurs parents, pour nous faire passer un beau moment.
Jee, notre Fleur d’Asie, fait pour moi de minuscules origami en formes d’oiseaux, Yann nous montre les photos de leurs vacances en Allemagne…
Je suis sous le charme…
Nawee grandit… bientôt deux ans…
Il a passé sa période farouche pour s’ouvrir à ceux qui l’entourent.
Véritable petit clown aux mimiques désopilantes, il adore la musique, se balade partout avec sa mini guitare, en « joue » avec conviction et doigté, explore tout ce qui se trouve à sa portée et a un point commun avec tous les enfants de la famille… et les autres, d’ailleurs, en y réfléchissant bien: il est irrésistible.

Timoté, qui franchira bientôt le cap des quatre mois, n’a plus rien du pauvre bébé terrifié qu’il était, traumatisé par ses premières semaines de vie.
Désormais, il sourit et rit tout le temps…
Ses grands yeux , qui ressemblent à d’immenses perles noires, se plantent dans les vôtres et ne vous quittent plus.
Alors… je lui parle, longuement, je lui dis combien nous tenons à lui, combien nous sommes heureux qu’il soit là.
Et lui glousse de rire et multiplie des sourires comme s’il comprenait…

Mon Capitaine prend Nawee sur ses genoux , place une tartelettes aux fraises sur son assiettes et la surmonte d’une énorme portion de crème chantilly sous l’oeil inquiet ou complice des trois autres adultes qui assistent à la scène.
Tous deux se délectent de leur dessert, se donnant la becquée mutuellement, plus ou moins adroitement.
Bilan de l’opération: de la chantilly sur une chemise noire, cela se remarque!
Mais il fallait bien cela pour souder encore davantage une relation privilégiée…

En arrivant au bord du lac, le ciel est chargé de lourds nuages sombres.
Aucune importante: nous maintenons notre réservation sur la terrasse.
L’anniversaire de notre rencontre est pour nous un moment sacré dans l’année…
Dans la soirée, la pluie se met à tomber.
Nous faisons partie de ceux qui se font arroser, ce qui me met de délicieuse humeur.
Les clients repoussent les tables et les chaises vers le centre du couvert, le tout dans la bonne humeur.
S’il n’avait pas plu, nous ne nous serions pas adressé la parole, alors que là, tout le monde se parle, se sourit…
Une joyeuse connivence face aux éléments!
Malgré la pluie, le feu d’artifice est tiré, somptueux, comme à son habitude.
La soirée est belle…

Martine Bernier

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.