septembre 2015
L M M J V S D
« Août   Oct »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 20 septembre 2015

Samedi.

– Nous faisons une partie de Triomino?
– Si tu veux!

Je sors le jeu et installe les pièces tout en informant mon Capitaine:

– J’espère que tu ne feras pas de bêtises… je te rappelle que Gaspard de la Huchetaupette est toujours présent dans le public. (Voir texte ci-dessous!)
– Ah non! Si Gaspard est là, je ne joue pas!
– Pourquoi?
– Parce qu’il est mauvaise langue!

Nous commençons par trois petites parties.
Je gagne la première, il gagne les deux autres… de manière pas toujours très catholique.
Nous nous interrompons sur un : « on en refait une ce soir, d’accord? »
Seulement le soir… la France joue son premier match en Coupe du Monde 2015 de rugby.
Mon Capitaine s’installe sur son pouf, qui deviendra « Le Pouf à Rugby », tandis que je squatte le canapé avec Pomme.
Cette fois, Celui qui m’accompagne est nettement plus expressif que la veille.
Mais tout est toujours très soft…
A la mi-temp, il me dit: « On refait une partie de Triomino? »
– Mais… ton match?
– Si tu t’assieds dos à la TV, je peux continuer à le regarder en jouant.

Je prends donc place sur ce qui est son siège lors de nos championnats.
La chaise qui gagne!
Et, comme toujours, je gagne la première manche… et je perds les suivantes.
A ceci près que… mon Capitaine, l’homme en qui j’ai une confiance absolue, a… triché, oui, triché, me poussant à déplacer certaines pièces pour mon bien alors qu’il s’agissait pour lui de glisser les siennes à la place!
Me drapant dans ma dignité offensée mais hilare, je me suis retirée dans mes quartiers.
Quand mon Capitaine est venu me rejoindre, je lui ai soufflé:
– Là, je mérite tes plus plates excuses!
– Mais chérie, c’est toi qui…
– Ah non! n’essaie pas de me tournicoter! Plates excuses, allons!
– Bon… je te présente mes excuses.
– Plates?
– Oui, oui…

L’histoire aurait pu en rester là.
Mais ce serait sans tenir compte des spectateurs qui assistent à nos tournois.
Si, si: ils sont au moins 20’000 dans le salon, saluant nos succès par des ovations bruyantes.
Parmi eux, bien sûr… notre bon Gaspard de la Huchetaupette, une fois encore choqué par les agissements de mon adversaire…
Ce qu’il n’a pas manqué de faire savoir par ce message arrivé dans la nuit:

Monsieur le Capitaine,

Ma passion pour les grands événements sportifs m’a poussé à faire une fois encore partie des spectateurs privilégiés assistant hier soir à votre compétition de Triomino.
Ah, Monsieur l’Officier, je me dois de vous faire part de mon profond malaise.
Il m’a semblé déceler dans votre jeu quelques singularités qui s’accordent  difficilement avec le règlement de ce jeu que le monde entier nous envie.
Vous représentez pour nous, modestes plébéiens, le symbole et l’exemple de l’intégrité et de la droiture, et je reste convaincu que vous n’avez pas réalisé que vous 
commettiez quelques indélicatesses.
Je vous demande donc , par égard pour votre adversaire, de renoncer à inscrire dans les annales les résultats de cette partie, ma foi pitoyable, et de remettre à zéro les compteurs de ce tournoi Helvetico-Franco-Belgien suivi sur toutes les grandes chaînes internationales.
Vous en sortiriez grandi… s’il est encore possible de grandir à nos âges.
Vous surtout.

Recevez, Monsieur le Capitaine, mes très respectueuses salutations
Votre dévoué

Gaspard de la Huchetaupette

Voilà…
Nous verrons quelle décision prendra mon noble mais facétieux adversaire.
Je précise au passage que, voici quelques instants, alors que je terminais cet Ecriplume essentiel à la survie de l’esprit du Baron de Coubertin, j’ai reçu des pressions.
Non, non, n’insistez pas, je ne dirai pas de qui…

Martine Bernier

 

Tu veux jouer avec moâ?