septembre 2015
L M M J V S D
« Août   Oct »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 22 septembre 2015

Autoportrait de Mme Vigée Le Brun exécutant un portrait de Marie-Antoinette.

Autoportrait de Mme Vigée Le Brun exécutant un portrait de Marie-Antoinette.

11K

Varvara Ivanocna Ladorskaïa (1800)

Oui… connaissez-vous Madame Vigée le Brun?
Pour beaucoup d’entre nous, il y a de fortes chances pour que la réponse soit négative.
Pourtant, Élisabeth Vigée le Brun (1755 – 1842) a été l’une des plus grande portraitiste de son époque…
Nous avons tous vu au moins l’un de ses tableaux, au Louvre ou ailleurs.
Aujourd’hui, le Grand Palais, à Paris, lui rend hommage en accueillant une rétrospective qui lui sera dédiée du 23 septembre au 11 janvier.

Hubert Robert, peintre brillant et mondain

Hubert Robert, peintre brillant et mondain

Cette femme talentueuse a peint les portraits des membres de la bourgeoisie et de la Cour du roi de France sous l’Ancien Régime, puis de toutes les Cours européennes.
Elle était notamment la portraitiste de Marie-Antoinette, très proche de cette reine qu’elle idolâtrait.
La Révolution la poussera à fuir à Florence pour ne revenir à Paris que plusieurs années plus tard.
Quant à sa vie personnelle, elle ne connut pas la même harmonie qui régnait dans ses tableaux.
Orpheline de père à 12 ans, elle s’est difficilement remise de ce décès, a contracté un mariage qui s’est soldé par un divorce, et a vu sa relation avec sa fille unique perturbée par le mariage de cette dernière.

Élisabeth était une belle artiste…
Elle rendait à la perfection les lumières et les volumes, était capable de donner un aspect soyeux aux étoffes.

Madame de Stael (1807)

Madame de Stael (1807)

Ses portraits étaient habités, les personnages y sont vivants, et nous permettent de mettre des visages sur les noms de ceux dont nous avons étudié les parcours.
Mais les toiles qui me touchent le plus personnellement sont les très nombreux autoportraits qu’elle a peint d’elle et de sa fille, Julie.

Des tableaux d’une grande douceur…

Élisabeth a voulu montrer qu’à son époque il était possible d’être une femme artiste, au talent équivalent à celui d’un homme.
Et elle est tombée à pic…
Son style de peinture correspondait aux goûts de ce siècle.
Alors que la photographie n’existait pas, les Grands de ce monde commandaient régulièrement des portraits, notamment pour les utiliser lors de négociations pour certains mariages princiers ou de la noblesse.

vigecc81e-lebrun-20

Autoportrait avec sa fille Julie sur ses genoux 1786

Le travail de cette femme peintre est donc passionnant à plus d’un titre…

Martine Bernier

Pour ceux qui ne pourraient pas se rendre au Grand Palais et qui aimeraient en apprendre davantage sur l’oeuvre et la vie de cette femme d’exception, je voudrais signaler la sortie de deux excellents hors- série:
–  Vigée-Lebrun, GeoArt, Voir l’art autrement.
Madame Vigée Le Brun Exposition au Grand Palais, N° 232 Dossier de l’Art.

Autoportrait de Mme Vigée Le Brun exécutant un portrait de la reine Marie- Antoinette (1790)

Autoportrait de Mme Vigée Le Brun exécutant un portrait de la reine Marie- Antoinette (1790)