septembre 2015
L M M J V S D
« Août   Oct »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 24 septembre 2015

Qui ne connait pas Henri Dès?
Il apporte de la joie à des générations d’enfants depuis des années avec ses chansons pleines de fantaisie et de malice, sa guitare, son sourire et sa voix chaude.
Je pense ne pas vous apprendre grand-chose en vous disant que, bien qu’il ait vécu longtemps à Paris, il est suisse, établi en Romandie.
Voilà quelques mois, il a participé à un concours un peu particulier.
Si vous n’êtes pas de nationalité suisse, sans doute ignorez-vous qu’un concours a été lancé en janvier 2014 dans le but de remplacer le texte de l’hymne national du pays, estimé démodé.
Ce n’est pas la première fois que des initiatives sont lancées pour remplacer le Cantique Suisse devenu hymne national en 1981.
Mais jusqu’ici aucune n’a abouti.
Il s’agit cette fois de dépoussiérer le texte remplaçant le « Sur nos monts quand le soleil annonce un brillant réveil et prédit d’un plus beau jour le retour… » qui ne correspond plus aux sensibilités actuelles.

Parmi les plus de cent versions arrivées au jury de la Société suisse d’utilité publique se trouvait celle d’Henri Dès qui, malheureusement, n’a pas été retenue.
Mais il est bien placé pour savoir qu’une chanson n’a pas besoin de l’aval d’un jury pour devenir populaire.
Contre toute attente puisque la route lui avait été officiellement barrée, ce texte s’est frayé un chemin vers le coeur du public.
Et de plus en plus de Suisses filent l’écouter sur Internet.
Hier, j’en parlais avec le chanteur qui me confiait qu’il avait voulu un texte simple… et que la simplicité est souvent la plus difficile à écrire.
Il lui a fallu un mois pour rédiger ces paroles.
Je ne sais pas quel sera le destin de cette version qu’avec la bénédiction du jury, le chanteur a le droit d’utiliser à sa guise.
Mais je sais qu’elle touche…
La chanson a donc été enregistrée et est disponible sur disque.
Et j’aime savoir qu’elle n’a pas besoin d’agrément particulier pour suivre son petit bonhomme de chemin…
Ira-t-elle un jour jusqu’à s’imposer d’elle-même, montant naturellement aux lèvres lorsque sera repris en coeur l’hymne national?
Ce serait un joli pied de nez… et une belle victoire de la chanson populaire!

Martine Bernier