septembre 2015
L M M J V S D
« Août   Oct »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Catégories

Catégories

– Pomme? Tu viens? On va chercher le pain!

À cette invitation de mon Capitaine, Pomme se précipite… dans son panier.
Ce n’est pas la première fois.
Quand elle n’a pas envie de sortir, il est inutile d’insister, mon Capitaine le sait.
Elle n’est enthousiaste que si je me lève pour partir avec eux.
Dans le cas présent, à moins d’élever la voix, elle n’obéira pas.
Et comme le but n’est pas de la forcer, Celui qui m’accompagne  part seul.
À peine a-t-il fermé la porte et s’est-il éloigné dans l’escalier que mon Mogwaï se précipite dans l’entrée.
Elle le cherche, a l’air désespérée de découvrir qu’il ne l’a pas attendue…
Elle revient à pas lents dans mon bureau, presque maussade.
Elle « traîne les pieds » (si!), erre d’une bibliothèque à l’autre, vérifiant au passage si mon Capitaine n’a pas laissé des mini friandises pour chiens à son intention comme il le fait de temps en temps.
Puis elle vient vérifier le contenu de ma corbeille à papier, l’air de ne pas y toucher, et file vers la fenêtre du salon lorsqu’elle entend démarrer la voiture.
Quand elle revient, elle paraît encore plus désoeuvrée…
À tel point que j’interviens:
– Mais Pomme… pourquoi n’as-tu pas voulu l’accompagner si tu en avais envie??

Elle me jette un regard un peu vexé.
Enfin c’est ce que je crois voir à travers le rideau de poils qui les cache.
Je la regarde songeuse… et je comprends.
Pomme est une véritable petite nana: elle a voulu se faire désirer et son manège n’a pas eu le résultat escompté.
Elle a encore quelques petites choses à apprendre à propos de la psychologie masculine…

Martine Bernier

 

2 réponses à Bichon havanais: Pomme et la psychologie masculine

  • tiereliers:

    Joli ! et en psychologie féminine est-elle au diapason avec toi ?

    • Martine Bernier:

      🙂 Je ne suis pas certaines que nous nous ressemblons beaucoup elle et moi, mais il faut admettre que plus de mille ans et une culture nous séparent!Ce qui ne m’empêche pas d’être sensible à sa manière d’appréhender son environnement… Et finalement, sommes-nous si différentes? Et toi, comment la perçois-tu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *