Ecriplume

Paris d’Yves Saint Laurent

414tc8sSBKL

Je cherchais depuis plusieurs mois déjà un parfum contenant des notes de violette et si possible de rose.
Pour cela, j’avais entamé une véritable enquête, interrompue vendredi dernier lorsque l’actualité n’a plus du tout eu un parfum de rose ou de violette…
Mais hier, dans une parfumerie de la région, j’ai demandé à découvrir les deux produits que j’avais retenus.

Cette fois, j’ai eu en face de moi une interlocutrice qui connaissait son sujet.
Le premier des deux flacons qui avaient retenu mon attention s’appelait…. Paris de Yves Saint-Laurent.
Il m’a plu immédiatement.

Par acquit de conscience, j’ai demandé à humer le deuxième nom que j’avais relevé.
Et pour voir si la vendeuse était vraiment spécialiste, je n’ai pas prononcé le nom du parfum, me contentant que lui dire que je savais que Guerlain avait également travaillé sur la violette.
Comme je l’espérais, elle a sorti Insolence, pour lequel je n’ai pas eu de coup de coeur.

Restait à savoir, entre l’eau de parfum et l’eau de toilette, lequel des deux Paris j’allais choisir.
Là encore, la vendeuse a fait ce qu’il fallait.
Sur chacun de mes poignets, une touche de l’un et de l’autre… puis un temps de repos de dix minutes pour observer leur tenue sur la peau.
Ce laps de temps écoulé, il fallait se rendre à l’évidence: l’eau de toilette s’apparentait plus à une odeur de savonnette.
L’eau de parfum, elle, tenait toutes ses promesses avec son coeur de rose, de violette, de muguet et de mimosa.
Un parfum floral délicieux, un peu poudré.

Il a été créé en 1983 par Sophia Gosjman, qui voulait une fragrance de roses anciennes, généreuses et dodues.
En rentrant chez moi, je l’ai déposé  toujours dans son emballage sur mon bureau et je l’ai longuement regardé.
Le carton rose est à la fois élégant et un peu rétro, comme le flacon, très simple, surmonté d’une pastille dorée.
C’est un hasard si ce parfum choisi pour ses ingrédients porte le nom d’une ville actuellement en souffrance, vers laquelle se portent notre compassion et notre inquiétude.
Il symbolise joliment Paris… lieu mythique du raffinement, de la créativité, de la joie de vivre.
Porter une goutte de ce parfum est aussi une façon discrète de lui rendre hommage…

Martine Bernier

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *