Cushions Creams, keseksa?

images

Messieurs, je crains que l’Ecriplume d’aujourd’hui n’ait aucune chance de vous passionner!
Hé oui, il s’adresse particulièrement aux femmes de tous âges, à toutes celles qui font partie de la Planète Nanas-On-Ne-Peut-Plus-Normales.

S’il vous arrive de feuilleter de temps en temps un magazine féminin ou  d’écouter les chroniqueuses branchées beauté, vous n’avez pas pu y échapper: vous savez que LE produit incontournable de ces derniers mois est la cushion cream qui  nous vient tout droit de Corée.
Jusqu’ici, je survolais un peu distraitement cette information cruciale censée nous offrir un teint lumineux, une mine éclatante et couvrir nos imperfections discrètement.
Jusqu’au jour où j’ai réalisé que la différence entre ce produit et les autres tient en une particularité toute bête: il ne s’étale pas comme un fond de teint, mais s’applique par petites touches.
Ah? Intéressant!
La semaine passée, je me suis laissée tenter.
J’ai cherché les fameux boîtiers ressemblant à s’y méprendre à leurs cousins contenant du fond de teint compact.
Sauf que dans le cas présent, en ouvrant  l’objet en question,  on découvre qu’il est occupé par une petite éponge imbibée de fond de teint, le tout accompagné d’une autre éponge, douce celle-là, permettant d’utiliser le produit.
Je savais que ces cushions creams (coussins crème, pour les initiées!) se déclinaient en plusieurs teintes, plus ou moins couvrantes.
J’ai choisi une version « Nude », légère, et j’ai tenté l’expérience.

Soyons honnête, si cela ne m’avait pas plu, je ne vous en parlerais pas ce matin.
Mais là, surprise: le résultat est discret et efficace.
Et, ô merveille, j’ai retrouvé avec délice ce geste que nous avons toutes vu faire par nos mères, nos grand-mères ou nos tantes: celui qui consiste à se tamponner le visage avec une houppette ou, dans le cas présent, une éponge.

Vu que ma trentaine rugissante est derrière moi depuis quelques années déjà, je m’intéresse particulièrement de savoir si les produits plébiscités conviennent aux habitantes de la Planète Nanas quinquas, sexas, septuagénaires voire plus.
Avouons-le: à un jeune minois tout frais, tout convient pour peu qu’il soit utilisé intelligemment.
Ce n’est pas exactement la même chose lorsque le minois en question a déjà assisté à la naissance de plusieurs dizaines de printemps.
De mon côté, j’aime les maquillages légers, frais, et je fuis le « tartinage » qui nous fait ressembler à des poupées de cire.
Cette charmante petite chose qui m’a apporté un coup de lumière a donc tout pour me plaire, au même titre voir mieux encore que les BB et les CC creams qui avaient déjà fait beaucoup de progrès.
Parce qu’avouons-le, le produit est pratique à utiliser, y compris en déplacement.
Il a donc tout pour plaire… d’autant qu’il semblerait que la plupart de ces petites merveilles disposent de recharges.

Martine Bernier

 

 

par

3 réflexions sur “Cushions Creams, keseksa?”

  1. Bonjour,
    Enfin quelqu’un qui s’intéresse aux quinquas et plus sans nous parler comme si nous étions périmés ! Des articles de ce genre, on en redemande !

    Merci !

    Marie

    1. Martine Bernier

      Je suis d’autant plus d’accord avec vous que je suis complètement concernée, naviguant moi même dans ces tranches d’âge! Merci pour votre message, il m’encourage à poursuivre dans cette voie!

  2. Je lis Ecriplume chaque jour, et j’aime beaucoup. J’ai d’ailleurs converti pas mal de mes amies qui vous suivent aussi. J’ai acheté certains des parfums et produits dont vous parlez et il est clair que nous avons les mêmes goûts ! N’hésitez pas à en présenter d’autres : on aime !

    Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.