Catégories

Catégories

 

J.V_DaubiéSon nom ne me disait rien avant que je ne lise son histoire dans l’excellent magazine Historia.

En 1861, Julie-Victoire Daubé (1824-1874), enseignante de son état, devient la première femme à décrocher le baccalauréat, en France.
Et comme les pionniers et les pionnières ont souvent à franchir des parcours du combattant avant d’arriver à leurs fins, elle a eu à subir pas mal de revers avant d’obtenir le précieux document.
Julie-Victoire avait passé avec succès les épreuves, mais Gustave Rouland (1806 – 1878), à l’époque ministre de l’Instruction publique, a refusé de signer son diplôme.
Pourquoi?
Parce qu’il ridiculiserait le ministère.

Julie-Victoire avait 37 ans lorsqu’elle a réussi le bac.
Et le ministre n’a accepté de le signer que le 17 mai 1862, contraint de le faire par la reine Eugénie et Napoléon III.

Cette femme militante s’est battue et a ouvert une brèche vers l’égalité hommes-femmes.
Les discriminations la choquaient tellement qu’elle travaillait sur une thèse de doctorat sur le sujet La Condition de la femme dans la société romaine.
Thèse qu’elle n’a malheureusement pas pu finir, décédée prématurément.
Aujourd’hui, des écoles portent son nom.
Et il ne viendrait plus à l’idée de personne, en France, de refuser à une femme de droit de passer le bac.
Les temps changent…

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *