Le regard de Frédéric Lenoir

Comme tout le monde, je me dis souvent, en regardant la cruauté innommable des grands titres de l’actualité, que nous vivons des temps épouvantables où certains êtres humains sanguinaires et sans conscience ne ressemblent plus à l’idée que je me fais de l’Homme.
J’écoute les spécialistes en parler.
Beaucoup s’expriment sur la situation, sur les risques, les moyens de lutte, l’actualité brûlante.
C’est nécessaire, mais pour moi insuffisant.
Dans ces cas-là, je réécoute ou relis ceux dont les paroles font du bien.
Et je reviens souvent à Frédéric Lenoir, qui  explique que l’immense tristesse que nous avons au fond de nous « peut cohabiter avec la joie puisque la joie est l’amour de la vie », tel qu’il le disait sur RTL.

Il a publié sur son compte Facebook ce passage tiré de son essai: « La guérison du monde »:

Voilà ce qui me semble d’une limpide évidence: c’est quand la pensée, le coeur, les attitudes de la majorité auront changé que le monde changera.
Ce constat va bien au-delà des réponses techniques qui peuvent ponctuellement résoudre l’un ou l’autre des problèmes que nous affrontons, mais qui ne peuvent suffire à mener à la guérison globale et en profondeur de nos maux.
La solution doit venir de chacun de nous, appelé à un travail sur soi, à une conversion du regard, à un changement de mode de vie.

C’est la somme des nouvelles individualités qui créera une collectivité nouvelle.

Je pense que ce sont des paroles de sagesse…
Peut-être serez-vous intéressés comme je l’ai été par l’interview qu’il a donnée au Parisien.fr (lien ci-dessous).
Elles sont réconfortantes, idéales pour bien commencer la semaine.

Martine Bernier

 

Interview de Frédéric Lenoir sur le site Le Parisien.fr

 

 

 

.

 

 

 

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.