Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 8 juillet 2016

Les fleurs sont partout… sur le balcon, dans la maison…
Il règne une atmosphère particulière à l’été, un rythme différent.
Je passe la matinée à vaquer à des occupations agréables.
Mon Capitaine est souriant, joyeux…

****

Si mon rythme de travail est différent du reste de l’année, j’ai quand même noté quelques rendez-vous dans mon agenda.
Parmi eux, celui de ce jeudi me faisait particulièrement plaisir.
Je vais consacrer un article à un homme qui est mon ami depuis longtemps, tout comme son épouse.
J’ai pour eux une grande tendresse et de l’admiration pour ce qu’ils font de leurs vies.
Les retrouver était un vrai bonheur.
C’est donc une longue conversation que nous avons eue, au cours de laquelle ma  « victime consentante » m’a ouvert les tiroirs secrets de sa vie.

Si toute la subtilité d’une interview que j’estime acceptable est de faire oublier que nous sommes en interview, toute la beauté d’un article que je perçois comme bon est d’ensuite l’écrire en respectant la personne qui s’est confiée.
Je ne vais pas me jeter sur l’écriture sans y réfléchir…
Il est important pour moi de « faire bien »…
Cette après-midi a été au diapason  de vingt ans d’amitié…

****

Dans la matinée, je reçois un appel d’un autre de mes amis que je n’avais pas entendu depuis plusieurs mois.
– Que fais-tu, à 11 heures?
– Je me prépare à mon interview de début d’après-midi. Pourquoi?
– Parce que je vais rencontrer un homme qui me semble très intéressant et j’aurais aimé que tu m’accompagnes!

Nous parlons un moment, nous convenons que « c’est un peu juste » pour moi, mais je lui propose de me faire un compte-rendu de son entretien ensuite.
Je reçois donc un message enthousiaste quelques heures plus tard… et je lui propose de venir partager un repas au Nid la semaine prochaine.
– … oui! Mais à partir de lundi, j’ai les enfants avec moi.
– Pas de problème, je serai ravie de les revoir, les petits!
– Heu… ils ont bien grandi les petits.
– Vas-y, je suis prête à tout. Quels âge ont-il aujourd’hui?
– 16 et 18 ans.

Caramba…
Je refais mes comptes mentalement… cela fait déjà une bonne année que nous ne nous sommes pas vus!
Le temps passe trop vite.
Nous convenons d’une date et je réfléchis.
Mais au fait… depuis quand nous connaissons-nous?
Et là encore, je réalise que le temps a passé.
Une bonne douzaine d’années…

Ces amitiés qui durent, qui ne subissent ni déceptions ni trahison… quels cadeaux…

Martine Bernier