Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 15 août 2016

Dernier jours du week-end… et retour de vacances pour mon fils aîné qui, à peine rentré, me téléphone.
Hauts-parleurs branchés des deux côtés, nous entendons Aurélien, bientôt 2 ans, trottiner autour de son papa qui lui dit qui se trouve à l’autre bout du… sans fil.
Et il demande:
– Papino? Mamitine? Eya?
Cette dernière, qui a souvent parlé des quatre garçons de la famille durant le week-end le salue presque timidement.
Et de l’autre côté, le petit s’exprime en faisant sourire tout le monde au passage.
Mercredi, c’est le grand retour du rituel du mercredi soir…. chic!

*****

En fin de journée, la maman d’Eya nous raconte une anecdote qui relate notamment le récit d’un caprice.
Assise à côté de moi, Eya pose sur moi ses grands yeux noirs et je lui demande:
– Tiens? Tu fais des caprices, toi?
– Oui!
– J’aimerais bien voir ça…
Au regard que nous avons échangé, j’ai compris très vite qu’elle pensait à la même chose que moi.
Il y a quelques mois, elle avait tenté l’expérience chez nous.
Je l’avais entraînée dans mon bureau et nous avions eu une conversation à la suite de laquelle le caprice s’était évaporé.
Elle m’en a reparlé deux fois au cours de ce long week-end, et toujours pour me faire savoir qu’elle avait saisi le message et qu’elle savait qu’elle devait éviter certains écueils.
Cette fois, avec un petit sourire, elle m’a répondu:
– Non, je n’en fais pas ici, parce qu’avec toi ça ne marche pas!

******

Lorsque vient l’heure de reprendre la route, Eya n’a pas envie de partir.
Depuis vendredi, lendemain de son arrivée, elle m’explique qu’elle ne veut plus dormir dans le petit hôtel qui se trouve à deux pas de chez nous, et qu’elle aimerait « faire comme Kim ».
Dans un premier temps, elle se renseigne:
– Quand c’est Noël Kim, il ne vient pas à l’hôtel, il reste ici. Qu’est-ce qu’il fait?
– Je lui prépare un nid dans le salon, et il dort à la maison…
– Moi aussi je veux faire ça!

Voyons, comment lui expliquer…
– Tu sais, avec Kim, nous avons des rituels, des habitudes. Le soir, je lui pose une pile de livres à côté de lui, la lampe et tout ce dont il a besoin. Puis chacun va dormir et il éteint quand il a fini de lire. Le matin, en général, c’est moi qui me lève la première et il me rejoint dans mon bureau plus tard, ou c’est moi qui le retrouve au salon. Mais si par hasard c’est lui qui est réveillé le premier, il ne fait pas de bruit. Il lit jusque’à ce que je vienne le voir.
– Et vous parlez?
– Oui, beaucoup.
– Et vous jouez?
– Oui.
– Avec les marionnettes?
– Non, avec d’autres jeux.
– Moi aussi je veux faire comme Kim!
– Pour le moment, tu es encore un peu petite. Mais tu le feras aussi, tu verras.
– Pourquoi tu dis que  je suis trop petite?
– Parce qu’il faut beaucoup s’occuper de toi et que j’ai parfois l’impression que tu as avalé une pile électrique! Ton papy et moi, quand tu vas à l’hôtel, nous sommes très, très fatigués. Là, si tu restais à la maison, nous le serions encore plus, et le lendemain nous serions moins en forme. Dès que tu seras un peu plus calme, nous essayerons!
– Moi, j’ai pas envie de partir ce soir…
– Je comprends. Mais tu vas revenir bientôt! Et tu retrouveras tous tes copains jouets.
– On jouera encore avec Martin?
– Oui, bien sûr! Il aura sûrement des tas de choses à te raconter et des tas de bêtises à faire! Tu as aimé ton week-end?
– Oui…. c’était trop bien!

Mais le soir… princesse Eya a pleuré en montant dans la voiture…

Martine Bernier