Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 17 août 2016

890-picasso2016001

Jacqueline aux jambes repliées 1954

La semaine dernière, nous avons effectué une visite à la Fondation Gianadda.
Il s’était passé trop longtemps depuis notre dernier passage, j’étais heureuse d’y retourner, d’autant que l’exposition présentée cet été est prestigieuse: Picasso, l’oeuvre ultime Hommage à Jacqueline.

Je lui ai consacré un article dans le magazine Générations du mois de juin, que je diffuse ci-dessous.
Mais la découvrir a été un moment particulier.

Des expositions consacrée à l’oeuvre de Picasso, j’en ai vues beaucoup.

Femme assise au chapeau jaune et vert, 1962

Femme assise au chapeau jaune et vert, 1962

Celle-ci est l’une de celles qui me touche le plus, par les tableaux, les sculptures et autres objets exposés, par la richesse picturale qui est née de cet  amour pour Jacqueline, décédée en 1986.

Elle l’a inspiré au point d’habiter son oeuvre de façon persistante.
Même les personnes qui ne sont pas particulièrement sensibles au style de Picasso ne peuvent qu’être marqués par la variété et la qualité de ce qui est exposé…

Martine Bernier

Quand Picasso aimait Jacqueline…

Du 18 juin au 20 novembre 2016, la Fondation Pierre Gianadda, à Martigny, propose une exposition événement: Picasso, l’œuvre ultime – Hommage à Jacqueline.

Dernière épouse de Pablo Picasso, Jacqueline Roque lui a été inlassablement dévouée, lui a servi de modèle, de muse, et a veillé à son bien-être durant les vingt dernières années de son existence. Lors de leur rencontre, en 1953, Jacqueline a 27 ans et le peintre 72. Ils vivront leur amour sur la Côte d’Azur et se marieront huit ans plus tard. Comme toutes les femmes du peintre, elle devient un personnage récurrent de son travail.

En consacrant son exposition estivale à un ensemble exceptionnel de peintures, gravures, linogravures, céramiques et sculptures issues de l’œuvre tardive de Picasso, la Fondation Pierre Gianadda rend hommage à Jacqueline Picasso disparue le 15 octobre 1986. A ses côtés, Picasso a fait fusionner sa vie et son art, faisant figurer son épouse pas moins de 160 fois dans son œuvre. Remarquable par sa richesse et sa diversité, l’exposition visite tous les aspects du talent de l’artiste. Jacqueline habite à jamais l’œuvre de son illustre époux, qui, durant cette période de sa vie, a également revisité avec curiosité et audace les maîtres du passé. A découvrir jusqu’au 20 novembre à Martigny.

Martine Bernier

Fondation Pierre Gianadda:Picasso, l’œuvre ultime – Hommage à Jacqueline.
Du 18 juin au 20 novembre 2016,  tous les jours de 9 h à 19 h

Fondation Pierre Gianadda
Rue du Forum 59
1920 Martigny (Suisse)

Générations