Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 27 août 2016

Lorsque j’étais adolescente et que je vivais en Belgique, j’avais quelques amies, dont une à laquelle je tenais beaucoup.
Nous nous étions rencontrées aux guides (scoutes féminines!).
Elle avait quelques années de plus que moi, était l’une de nos responsables.
Nous étions très différentes, nos vies, nos personnalités, nos dons ne se ressemblaient pas.
Mais entre elle et moi, une très belle amitié s’est installée et ne s’est distendue que lorsque j’ai quitté le pays.
Par la suite, nous sommes mariées, avons chacune eu des enfants.
Nous nous sommes revues une fois, brièvement, lors d’un voyage qu’elle effectuait en Suisse avec son mari.
Puis j’ai eu un jour la visite de son fils, qui était en classe de neige.
Je lui avais confié une lettre pour elle.
Puis le temps nous a emportées dans son tourbillon.

Les années passaient… et elle me manquait.
Je pensais à elle souvent… jusqu’au jour où, voici plus de deux ans,  j’ai lancé une bouteille à la mer.
Un message sur un site qui a la  vocation de retrouver les amis perdus de vue.
Les jours, les semaines et les mois passaient, dans le silence.
Je ne retrouvais pas sa trace…
Jusqu’à hier.

En consultant mes mails, de grand matin, je découvre un message intitulé « Avis de recherche ».
Je l’ai ouvert et… c’était elle.
Quelques lignes, une adresse mail… j’ai répondu.
Et ce matin, un long message m’attendait.
Elle non plus n’avait pas oublié…
Le temps a passé, elle est aujourd’hui à la retraite, grand-maman, et quelques rides se sont accrochées au coin de ses yeux.
Moi aussi, j’ai changé…

Au seuil d’une nouvelle étape dans cette amitié qui a été majeure et constructrice dans ma vie, je suis émue…
Je vais pouvoir la remercier pour tout ce qu’elle m’a apporté…
Ma bouteille à la mer a mis trente mois avant de lui parvenir, par hasard…

Martine Bernier