Un merveilleux Corsaire…

lecorsairea-7202
© Ballet du capitole – Maria Gutierrez & Takafumi Watanabe

Il m’arrive assez souvent de ronchonner devant la banalité ou la qualité désastreuse de certains programmes à la télévision.
Il est devenu rarissime que je regarde quelque chose en direct en dehors des actualités, pour ne pas être prise au piège des publicités.
Mais quelquefois, cette boîte à image réserve des moments de grâce…
Je viens d’en vivre un, et j’ai un deuxième coup de foudre pour une émission naissante.lecorsairea6765
Mais une chose à la fois… commençons pas la grâce…
Le 11 septembre, à minuit, France 3 a diffusé un ballet.
Ce merveilleux ballet qu’est le Corsaire, dont l’histoire est adaptée d’un poème de Lord Byron,  et qui permet aux étoiles d’exécuter des chorégraphies parmi les plus belles de l’art de la danse.
Nous prenions la route le lendemain matin, il était exclu que je le regarde en direct.
Je l’ai donc enregistré en me promettant de le regarder lorsque je serais seule.
le-corsaireC’était un peu comme une friandise que je me réservais pour une soirée spéciale.
Cette soirée a eu lieu hier, tard.
J’ai été entraînée dans la magie…
Le ballet du Capitole de Toulouse dispose de danseurs magnifiques…
Ils ont merveilleusement servi cette oeuvre dans une mise en scène pleine de poésie et de sensualité.
Je me suis retrouvée emportée dans un pur moment de beauté pure qui a duré deux heures.
Le ballet, revisité par Kader Belarbi qui est directeur du Ballet du Capitole, donne l’impression d’entrer dans un immense livre de contes où les personnages prennent vie de manière féerique.
J’avais envie d’en parler, car ce spectacle sera rediffusé le 26 septembre à 2h25 puis le 2 octobre à 2h20, sur France 3.
Si vous avez la possibilité de l’enregistrer ou de le regarder en replay, faites-le…
Tout est superbe, de la danse aux costumes en passant par la musique.
Il n’est pas si fréquent de vivre de si beaux moments télévisuels…
Quel est mon autre coup de foudre, vous demandez-vous peut-être?
Je vous en parlerai dans un autre texte!

Martine Bernier

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.