Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 13 mars 2017

resize

Saviez-vous que l’une des sources d’inspiration essentielle utilisée par les équipes Disney pour les décors de La Belle au Bois Dormant a été la tapisserie médiévale La Chasse à la Licorne?

Il s’agit d’une série de sept tapisseries réalisées entre 1495 et 1505 à Liège (Belgique) et représentant toutes les étapes de cette chasse mythique.
Elles semblent avoir été commandées par la reine de France Anne de Bretagne à l’occasion de son troisième mariage, avec Louis d’Orléans.critique-la-belle-au-bois-dormant-geronimi2
Ce chef-d’oeuvre se trouve aujourd’hui à New York, au Musée des Cloîtres, où John Hench, l’un des directeurs artistiques de Walt Disney, a longuement été  l’observer, s’en inspirant pour planter le décor de l’univers de la jeune héroïne.
Ne restait plus aux trouver celui qui pourrait superviser les couleurs et le stylisme des décors…
Disney a choisi Eyvind Earle, un centre visionnaire réputé à New York, qui accepta de travailler aux Studios Disney dès 1951.

La Chasse à la Licorne

La Chasse à la Licorne

Il a  complété sa documentation en s’inspirant également du manuscrit des Très Riches Heures du Duc de Berry dont j’ai déjà parlé ici, ouvrage qui date du XVe siècle.
Il a fallu cinq ans de travail à Eyvind Earle pour obtenir le résultat final, parsemé de détails minutieux et de clins d’oeil à de grands artistes comme Boticelli ou les peintres flamands.

Le résultat est une immersion dans l’époque médiévale, mais aussi une ode à la forêt…
Quant à la musique du film, essentielle, elle est l’adaptation du ballet de Tchaïkovski qui a donné son nom au film, et enrichi de chansons composées par Sammy Fain et Jack Lawrence.
Le dessin animé est sorti en 1959, l’année de ma naissance.
Mais lui a une particularité que je n’ai pas: il ne prendra jamais une ride!

Martine Bernier