Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 24 mars 2017

Je ne me lasse pas de voir la réaction de Pomme lorsqu’elle est en présence d’enfants…
Avec Aurélien, comme elle me l’a encore prouvé hier, elle a une capacité de tendresse sans limites, mais qui n’est pas pour autant dénuée de prudence.
Elle sait qu’elle n’est pas à l’abri d’un geste maladroit ou d’un d’un jeu un peu trop brusque.
Elle garde donc une distance de sécurité dès qu’elle sent que la situation devient biscornue, se glissant discrètement à côté ou derrière moi dont elle sait que je la protègerai.

Mais son désir ultime reste cependant de participer aux jeux et… de couvrir de bisous canins ce petit garçon qu’elle couve d’un oeil affectueux.
Dès qu’il lui adresse la parole, elle explose de joie plus ou moins dignement, remuant la queue à chacun de ses mots.
Hier, ce fut le cas dès que j’ai ouvert la porte.
Des petits bisous joyeux reçus sans déplaisir mais avec une certaine réserve par l’objet de toutes ses attentions.
Jusqu’au moment où, dans la soirée, Aurélien, touché par ses attentions, lui a fait une belle déclaration d’amour en la prenant dans ses bras et en lui offrant un vrai câlin.
J’ai vu mon Mogwaï littéralement fondre de bonheur…

Martine Bernier