Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 31 mars 2017

Je compare souvent mentalement mon emploi du temps à une marmite.
Il lui arrive de mijoter, comme toute bonne marmite normale qui se respecte.
Puis, tout à coup, elle part dans de gros bouillons qui soulèvent le couvercle, et qui peuvent durer longtemps…
C’est le cas en cette fin de semaine où, après une période « normale », le mouvement s’est emballé.
Le problème avec ma marmite, c’est que si je veux arriver à baisser le feu pour revenir à la normale, je dois impérativement m’activer: elle ne se calmera pas toute seule!
Raison pour laquelle, ce matin, je ne consacre que peu de temps à Ecriplume: j’ai du lait sur le feu… et du pain sur la planche!

Martine Bernier