novembre 2017
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 6 novembre 2017

C’est cyclique.
De temps en temps, nous vivons tous une journée où tout ce que nous touchons se transforme en  mini catastrophe.
Pour moi qui suis assez coutumière du fait, c’était hier.
Après plusieurs nuits troublées par la pleine lune, j’espérais voir revenir le sommeil, en vain.
Au  petit matin, fatiguée, je passe à la salle de bain pour prendre une bonne douche revigorante.
Expérience faite, même si vous êtes trèèèèès fatigués, n’oubliez jamais de fermer la porte de la cabine de douche lorsque vous l’utilisez….
Ce n’est pas une bonne idée.
Après avoir nettoyé la pièce un chouïa inondée, je remonte le store de la salle de bain.
Enfin… j’ai essayé.
Usé par des années de bons et loyaux services, le ruban enrouleur s’est cassé net.
Ca aurait pu arriver à n’importe qui… ce n’était pas mon jour.
Il m’attendait pour rendre l’âme!

En arrivant au rez-de chaussée, je réalise qu’une tringle de rideaux récalcitrante s’est décollée sous le poids pourtant léger du voilage.
En grognant un peu, j’enfile une veste et je me rends auprès de mes poules pour les libérer pour la journée.
Dehors, il pleut, rendant le jardin boueux.
Pour la première fois depuis que je les ai, les poules refusent de sortir et se cantonnent dans le poulailler.
Mais elles me réservent un concert de revendications, attirant mon attention sur le fait que du foin est tombé dans leur mangeoire, les empêchant d’accéder à leurs graines.
Petit nettoyage matinal avant de retourner au chaud… et de découvrir que Pomme, qui m’a précédée, a allègrement sali mon bureau et le couloir…
Je la rappelle, l’envoie dans la douche du rez-de-chaussée pour lui nettoyer les pattes, ouvre le robinet et… me retrouve avec la pastille dudit robinet dans les mains.
Doum, doum, doum…
Je respire un grand coup, entreprend de m’occuper de Pomme, de nettoyer ses traces… et me dis que cette fois, les choses vont s’apaiser.

A la table du petit déjeuner, je raconte à mon Capitaine mes mésaventures…
Un sourcil en accent circonflexe, il semble préoccupé: il sait que quand je suis à l’aube de l’une de mes journées catastrophes, mieux vaut m’empêcher de toucher à quoi que ce soit!

De retour dans mon bureau, je prend mon iPad, qui a  fait une chute dans la nuit… et je constate que la fiche de la  prise à laquelle il était connecté pour le recharger durant la nuit, s’est cassée dans l’appareil.
Apparemment, c’est assez courant…
Mais là… c’est trop!

Heureusement, l’homme de la situation intervient, réussit à libérer la fiche, et me rend l’appareil quelques instants plus tard en précisant:

– Ecoute, aujourd’hui, j’aimerais que tu ne touches plus à rien. Tu te mets dans le canapé et tu ne bouges plus jusqu’à demain! D’accord?

Vexée je suis.
N’empêche… il avait raison.

Martine Bernier