novembre 2017
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories

Catégories

Mon portable sonne, en début de semaine, avec cette sonnerie caractéristique qui annonce une conversation visuelle WhatsApp.
Je l’accepte et je vois apparaître la frimousse hyper souriante d’Aurélien, 3 ans, accompagné par son papa, tout aussi souriant:
– Bonjour, Mamitine!
– Bonjour, Loulou! Bonjour, Bastien!

La conversation s’engage, joyeuse.
Dans quelques jours, ils seront chez nous pour leur troisième week-end auquel participeront Eya et sa maman.
A chaque fois, c’est la fête, et le petit semble impatient.
Je lui demande:
– Vous venez bientôt! Tu es content?
Oui! On peut venir maintenant, si tu veux?

Très impliqué dans la conversation, il me fait rire, demande à voir son Papyno, Pomme, m’explique qu’il est allé à la gymnastique, demande à voir la dernière née de ma mini collection de voitures.

Babas à souhait, les voitures que j’aime sont couvertes de fleurs et de symboles des années 70.
La dernière en date ne fait pas exception, rose avec son décor joyeusement psychédélique, ses « Freedom » et ses « Peace and Love » à gogo.

Le petit examine mon indéfinissable véhicule avec intérêt, s’inquiète des derniers exploits de Kaki, fond devant le regard tendre de Pomme, rit face aux grimaces de son Papyno, et se réjouit à l’annonce de ses retrouvailles avec Eya et sa maman.
Puis j’explique à son papa que, cette année, « la famille de Belgique », mes parents de coeur, sera là pour Noël, et il me dit qu’il nous rejoindra avec le petit dès le lendemain.
Au moment de raccrocher, Aurélien a encore une foule de choses à me dire, à me demander…
Et je suis aussi impatiente que lui de les retrouver, tous les deux…

Le jour suivant notre conversation, j’annonce à ma maman de coeur que la maison sera pleine, pour Noël, avec lesIMG_0548 filles pour Noël, et les garçons dès le lendemain.
Sa question fuse aussitôt: « Mais… vous arriverez à nous loger tous? »
Oui… la maison est vaste, et l’organisation au cordeau!

Du coup, je commence doucement à introduire l’esprit de Noël dans la demeure où chaque soir ou presque désormais, mon Capitaine prépare un feu de bois.

La fin de l’année s’annonce pétillante et douce…

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *