Catégories

La semaine dernière, en fin de journée, alors que j’avais terminé les articles que j’avais prévu d’écrire, j’ai allumé la télévision pour me vider la tête, et je suis tombée sur une émission diffusée sur France 2: Affaire conclue.
Les gens viennent y présenter un objet qui leur appartient et qu’ils souhaitent vendre.
Ce jour-là, un jeune homme est arrivé avec un gobelet en émail  qui, comme des milliers d’autres, a été distribué à la population lors de la fête du couronnement de Nicolas II.
Et ce jeune homme a raconté l’histoire tragique liée à cet objet.
Une histoire qui m’a glacée.
Elle s’est déroulée le 18 mai 1896, sur le champ de Khodynka, à Moscou.
Des festivités gratuite avaient été organisées sur ce terrain qui, à l’époque, n’était pas en  bon état.
Les personnes qui se présentaient avec leur gobelet pouvaient boire gratuitement aux fontaines.
Tout autour de l’enceinte avaient été installées des cabanes en bois proposant des boissons légères.
Dans la nuit précédent le jour J, environ 400 000 personnes étaient déjà présentes sur les lieux.
Une foule surexcitée qui n’a pas attendu l’ouverture officielle de la fête pour forcer le passage.
Dans le mouvement de foule qui a suivi, 1389 personnes ont perdu la vie et 1300 autres ont été blessées.
Un drame épouvantable qui marquait dans le sang un début de règne qui a fini par un massacre cruel de toute la famille régnante.

Ce simple objet présenté à la vente a fait entrer un épisode terrible de l’histoire de la Russie dans ce studio où l’ambiance est généralement plutôt légère.
C’était inattendu… et passionnant.

Martine Bernier




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *