Un autre Degas…

Le Bureau de coton à la Nouvelle-Orléans, Degas 1873

Les peintres étaient les photographes d’autrefois…
Je ne me lasse pas de découvrir l’architecture, les paysages, les costumes, les coutumes etc, à travers les toiles qu’ils nous ont laissées. 
Celle-ci me touche particulièrement.
La maman d’Edgar Degas, Célestine Musson, était une Créole de la Nouvelle-Orléans. 
Lors d’un séjour qu’il a passé chez son frère, dans la capitale de la Louisiane, entre 1872 et 1873,  le peintre a réalisé plus que jamais l’importance qu’avait là-bas le coton, y compris pour sa famille maternelle.
Son oncle possédait un établissement de courtage du coton et c’est là que l’artiste a peint ce tableau.
Comptez: quatorze homme y figurent, et tous sont parfaitement installés dans leur rôle respectif…
Il y a celui qui vérifie un échantillon, le caissier penché sur ses comptes,  ceux qui évaluent la qualité du coton… et puis il y a les deux frères de Degas, René, qui lit sont journal, et Achille, oisif et adossé au guichet…
Lorsque ce tableau a été présenté à la deuxième exposition impressionniste, en 1876, il n’a pas été bien reçu. 
Emile Zola ne le trouvait pas assez réaliste.
Mais le temps l’a détrompé: cette toile est devenue l’une des plus célèbre de Degas…

Martine Bernier


par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.