décembre 2018
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Catégories

Je dis souvent de Pomme qu’elle est un petit chien tout-terrain.
Elle s’adapte à toutes les situations, douce et affectueuse avec ceux qui lui témoignent de la sympathie, discrète avec ceux qui ne sont pas à l’aise avec les chiens, ferme ans être agressive pour éconduire les jeunes amoureux trop entreprenants.
Elle nous accompagne partout où elle a le droit d’aller, est de toutes les fêtes, accueille tous les visiteurs, humains et animaux, avec la même gentillesse.
Lorsque nous nous retrouvons à trois, mon Capitaine, elle et moi, elle se coule dans son rôle de « Pomme relax », vautrée sur le canapé, étendue de tout son long, une ou deux pattes en l’air, grognant légèrement si l’un de nous (moi en général) a le malheur de la déranger pendant sa sieste.
Durant cette période de fin d’année où nous recevons beaucoup, mon Mogwaï est une véritable éponge.
Elle connaît tous les signes annonciateurs de visites.
Lorsqu’elle voit mon Capitaine s’éloigner à pied vers le bout du jardin, elle semble savoir qu’il va chauffer la maison d’à-côté en prévision de l’arrivée de ses occupants.
Elle le guette puis change de comportement.
Ce même comportement qu’elle adopte lorsqu’elle me voit préparer les chambres d’amis ou dresser la table sous la véranda.
Elle devient alors un véritable chien de garde, à l’affut du moindre bruit du côté de la porte principale ou de l’arrivée d’une voiture côté jardin.
Elle aboie au moindre bruit, ce qu’elle fait rarement, très vexée lorsque je lui prouve par A + B qu’elle s’est trompée et qu’elle manifeste pour rien.
Durant cette période où nous perdons la notion du temps et où nous contentons d’apprécier chaque moment de bonheur, les moments de solitude sont rares.
Et c’est là que, pendant que je retrouve mon bureau, elle recharge ses batteries…

Martine Péters


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *