janvier 2019
L M M J V S D
« Déc    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Catégories

Certains ont l’esprit tourné vers les chiffres, d’autres vers les mots.
Je fais partie de la deuxième catégorie, ce qui, à priori, ne pose pas de problème particulier dans la vie quotidienne.
Sauf que…
Lorsque vous déménagez, généralement, vous changez de numéro de téléphone.
Cela m’est arrivé une bonne quinzaine de fois au cours de mon existence, et il m’a toujours fallu quelques jours pour mémoriser les nouveaux chiffres.
En arrivant en Franche-Comté, non seulement je changeais de numéro fixe, mais également ceux  du portable et de la carte bancaire.
Il m’a fallu un temps fou pour arriver à retenir le premier.
Pourquoi?
Parce que je n’avais plus le moindre repère: les indicatifs français n’ont rien à voir avec ceux utilisés en Suisse.
Quant à la carte bancaire, le code est imposé sans possibilité de changer et d’utiliser des chiffres qui nous sont familiers
J’ai commencé par noter ces numéros de téléphone un peu partout pour les avoir constamment sous le nez.
Il m’a fallu plus de six mois pour arriver à retenir enfin notre numéro fixe et celui de ma carte.
Et encore: il faut que je me rafraîchisse la mémoire régulièrement.
J’avais presque renoncé à mémoriser celui de mon portable lorsque, enfin, je me suis prise en main.
Il devait bien y avoir un moyen mnémotechnique pour retenir cette suite de chiffres!
J’ai planché sur cet incommensurable problème et… j’ai trouvé.
Résultat: j’ai réalisé un matin que je n’avais plus à chercher pour trouver mon numéro.
Il était là, installé confortablement dans ma mémoire!
Comme pour les deux autres, je le relis régulièrement pour bien le fixer, mais je crois que ça y est: il ne me quittera pas!
Enfin je l’espère.
Bon, je vais avoir le triomphe modeste.
Il a quand même fallu un an et demi pour trois innocentes séries de chiffres…

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *