Catégories

Le Masque au rideau Noir, Fernand Khnopff
Fernand Khnopff

Les Belges  le connaissent bien.
Considéré comme l’un des maîtres du symbolisme belge, le peintre belge Fernand Khnopff  (1858 -1921) avait un modèle de prédilection: sa soeur Marguerite.
C’est elle qui a notamment posé pour le fameux tableau « Le masque au rideau noir ».
L’univers énigmatique de Khnopff se situe au delà des frontières du rêve et se mélange à un parfum d’occultisme.
Solitaire aux allures de dandy, cet artiste atypique a fréquenté les préraphaélites anglais, se retrouvant dans leur attirance pour la nostalgie et le romantisme.
Klimt et Gustave Moreau l’admiraient, Ensor le suspectait de plagiat, Magritt s’est inspiré de son oeuvre.
Fernand Khnopff, lui, s’est épanoui seul dans la grande-maison atelier qu’il a dessinée puis a fait construire en 1899.
Une sorte de temple  qui lui était dédié, bâti  à la lisière du Bois de la Cambre à Bruxelles, et qui était à la fois énigmatique et représentatif de la personnalité de son propriétaire.
Si la bâtisse a été détruite en 1930, l’oeuvre de Khnopff est toujours admirée aujourd’hui.
Elle se découvre notamment au Petit Palais, à Paris, jusqu’au 17 mars prochain… 

Martine Péters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *